Deux ONG, une russe et une ukrainienne, et un activiste bélarusse, prix Nobel de la paix 2022

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
Logo Twitter du Centre ukrainien des libertés civiles (ht à g.), entrée de l'ONG russe Memorial à Moscou (bas à g.), l'activiste bélarusse Ales Bialiatski (à dr.)
Logo Twitter du Centre ukrainien des libertés civiles (ht à g.), entrée de l'ONG russe Memorial à Moscou (bas à g.), l'activiste bélarusse Ales Bialiatski (à dr.)   -   Tous droits réservés  AP archives

Le Nobel de la paix a récompensé ce vendredi un trio de représentants des sociétés civiles en Europe de l'Est, le militant bélarusse Ales Beliatski, l'ONG russe Memorial et le Centre ukrainien pour les libertés civiles, un prix hautement symbolique en pleine guerre en Ukraine.

"Le comité Nobel norvégien souhaite honorer trois champions remarquables des droits humains, de la démocratie et de la coexistence pacifique dans les trois pays voisins Bélarus, Russie et Ukraine", a déclaré sa présidente Berit Reiss-Andersen.

Clou de la saison Nobel, le prix a été annoncé à 11h à Oslo avec, pour toile de fond, l'invasion russe en Ukraine qui a plongé l'Europe dans l'une des crises les plus graves depuis la Seconde Guerre mondiale.  

L'ONG russe Memorial, bannie en Russie, a dénoncé le procès la visant ce vendredi, alors que le "monde entier nous félicite pour le prix Nobel" de la Paix.

"A la minute même où le monde entier nous félicite pour le prix Nobel, se tient un procès au tribunal Tverskoï (de Moscou) pour saisir les locaux de Mémorial", a dénoncé le centre des droits de l'Homme de cette organisation, référence de la lutte pour les libertés et la mémoire des répressions politiques en Russie et en URSS.

SERGEI GAPON / AFP
Archives : l'activiste bélarusse Ales Bialiatski, à Minsk le 21 juin 2014SERGEI GAPON / AFP

Le comité Nobel a également appelé le Bélarus à libérer le militant et colauréat Ales Beliatski. 

"Notre message est d'exhorter les autorités au Bélarus à libérer M. Beliatski et nous espérons que cela se produira et qu'il viendra à Oslo pour recevoir le prix", a dit la présidente du comité Nobel, Berit Reiss-Andersen. "Mais il y a des milliers de prisonniers politiques au Bélarus et je crains peut-être que mon souhait ne soit pas très réaliste", a-t-elle ajouté. 

Après l'annonce de la remise du Nobel de la Paix à Ales Beliatski, Svetlana Tikhanovskaïa, la cheffe de l'opposition bélarusse a salué la reconnaissance d'un "combat pour la liberté".

Le comité Nobel norvégien a également indiqué que le Nobel de la paix "pas n'était pas dirigé contre le président russe Vladimir Poutine", mais ce dernier "doit cesser de réprimer les militants".  

Une des responsables du Centre ukrainien pour les libertés civiles a déclaré "nous sommes heureux" d'avoir été choisis comme lauréat du Nobel de la paix. 

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a salué ce vendredi l'attribution du Nobel de la paix à un trio de représentants de la société civile en Ukraine, en Russie et au Bélarus.

"Le comité du Prix Nobel de la paix a reconnu le courage exceptionnel des femmes et des hommes qui s'opposent à l'autocratie", a-t-elle tweeté. "Ils montrent le véritable pouvoir de la société civile dans la lutte pour la démocratie", a-t-elle ajouté.

Le Nobel de la Paix est le seul Nobel à être décerné à Oslo, les autres disciplines l'étant à Stockholm, en Suède.

Si le nombre de candidatures pour cette "cuvée 2022" était connue à l'avance, soit 343 pour 251 individus et 92 organisations, la liste des nommés n'avait pas été, comme toujours, publiée avant la remise du prix.  Maus cette année, la guerre en Ukraine était au centre des spéculations.

Fin du millésime 2022 des Nobel lundi prochain

Lundi, le Nobel de médecine avait ouvert le bal en couronnant le Suédois Svante Pääbo, père de l'homme de Denisova et découvreur de l'ADN de l'homme de Néandertal.

Celui de physique a récompensé mardi le Français Alain Aspect, l'Autrichien Anton Zeilinger et l'Américain John Clauser pour leurs découvertes sur le mécanisme révolutionnaire de "l'intrication quantique", donnant tort sur ce phénomène improbable de la mécanique quantique à Albert Einstein lui-même.

Mercredi, c'est un trio, les Américains Carolyn Bertozzi et Barry Sharpless conjointement avec le Danois Morten Meldal, qui avaient été couronnés en chimie pour "le développement de la chimie click et de la chimie bioorthogonale".

Et jeudi, Annie Ernaux, autrice notamment de "Les armoires vides" et "Les années", est devenue la première Française à remporter le Nobel de littérature, après 15 hommes.

La saison Nobel se terminera lundi prochain avec le prix d'économie, ajouté en 1969 aux cinq traditionnels prix prévus dans le testament d'Alfred Nobel.