EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

À Madrid, le parti Vox donne la voix aux dirigeants de l'extrême droite

Le leader du parti espagnol Vox, Santiago Abascal, lors d'un rassemblement à Madrid, Espagne, dimanche 9 octobre 2022.
Le leader du parti espagnol Vox, Santiago Abascal, lors d'un rassemblement à Madrid, Espagne, dimanche 9 octobre 2022. Tous droits réservés Jesus Hellin/AP
Tous droits réservés Jesus Hellin/AP
Par Euronews avec EFE, AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban, l'ex-président américain Donald Trump ou la cheffe pressentie du futur gouvernement italien, Giorgia Meloni, ont diffusé des messages vidéo de soutien lors de ce rassemblement du parti d'extrême droite.

PUBLICITÉ

Il veut inviter "d'autre forces" politiques à "récupérer" la démocratie. Lors d'un rassemblement de sa formation ce dimanche, le leader du parti d'extrême droite espagnol Vox, Santiago Abascal, s'est entouré d'alliés internationaux de poids comme Giorgia Meloni, du parti Frères d'Italie (FdI), qui devra former dans les prochaines semaines un gouvernement dans son pays, l'ancien président américain Donald Trump, ou encore le premier ministre hongrois, Viktor Orbán.

Ces derniers ont exprimé leur soutien à Santiago Abascal dans des messages vidéo diffusés à l'issue du rassemblement organisé par le parti à Madrid. Le président polonais, Mateusz Morawiecki, était lui présent à l'événement, auquel ont participé plus de 10 000 personnes.

Le candidat du Parti républicain au Chili lors des dernières élections présidentielles, José Antonio Kast, l'ancien président colombien Alvaro Uribe, le sénateur républicain américain Ted Cruz et Carolina Ribera Áñez, qui a lu une lettre de sa mère, l'ancienne présidente bolivienne Jeannine Áñez, emprisonnée dans son pays, sont également intervenus avec des messages vidéo.

"Europe des patriotes"

Giorgia Meloni a elle appelé de ses vœux une "Europe des patriotes", plaidant pour "une Europe plus courageuse (...) afin de répondre aux grandes crises internationales et un peu plus humble quand il s'agit de traiter d'aspects de la vie quotidienne qui pourraient se résoudre bien mieux au niveau national sans ajouter de la bureaucratie à la bureaucratie".

"Vive l'Europe des patriotes", a encore dit Giorgia Meloni, qui a entamé des négociations avec ses partenaires de coalition, la Ligue antimigrants de Matteo Salvini et le parti conservateur Forza Italia de Silvio Berlusconi, pour former un gouvernement qui devrait voir le jour d'ici fin octobre. "Dans quelques jours en Italie, nous serons appelés à transformer ces idées en politiques gouvernementales concrètes, comme le font déjà nos amis en Pologne", a-t-elle défendu. Elle a aussi salué la récente victoire électorale en Suède d'un bloc de droite et d'extrême droite comprenant les Démocrates de Suède (SD), parti issu de la mouvance néonazie.

Vox a connu un essor important ces dernières années et a atteint 52 députés lors des dernières élections générales de novembre 2019, alors que le Partido Popular (droite) était au plus bas. Cependant, au cours des derniers mois, le soutien populaire de Vox a chuté, tandis que le PP a augmenté, selon les derniers sondages.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Euro 2024 : les Espagnols font un triomphe à leur équipe nationale à Madrid

No comment : championnats du monde de kitesurf et de wingsurf

NO COMMENT: Six personnes blessées lors du sixième jour de la course de taureaux de San Fermín