Explosion sur le pont de Crimée : Poutine accuse les services ukrainiens

Le pont a été lourdement endommagé par l'explosion.
Le pont a été lourdement endommagé par l'explosion. Tous droits réservés frame
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors que le trafic reprend sur le pont de Crimée suite à l'explosion de samedi, Vladimir Poutine accuse les services secrets ukrainiens d'en être responsables.

PUBLICITÉ

Le président russe Vladimir Poutine a accusé dimanche les services secrets ukrainiens d'être à l'origine de la puissante explosion qui a endommagé la veille le pont de Crimée, qu'il a qualifiée "d'acte terroriste" contre une infrastructure clé.

"Les auteurs, les exécutants et les commanditaires sont les services secrets ukrainiens", a-t-il déclaré lors d'une réunion avec le chef du Comité d'enquête russe, cité par les agences de presse russes.

Au lendemain de l'explosion, le trafic reprend doucement. Seule une voie a été détruite hier par ce que les autorités ont qualifié de voiture piégée. Les automobilistes peuvent donc continuer à aller et venir entre la presqu'île et le continent. Les trains roulent également ce dimanche alors que plusieurs wagons chargés de carburant étaient en feu samedi.

Des plongeurs doivent toutefois examiner l'ouvrage pour évaluer les dégâts structurels avec de "premiers résultats" attendus rapidement.

Avec ce retour à la normale à vitesse grand V, le message de Moscou est clair : afficher sa résilience face aux attaques et rassurer sa population. Quelques heures après la déflagration, les télévisions russes sont en boucle sur les problèmes de bouchon aux entrées du pont...un jour presque habituel en Russie.

L'explosion qui a fait trois morts est pourtant loin d'être anodine. Le pont est une infrastructure clée pour l'effort de guerre russe dans le sud de l'Ukraine permettant le ravitaillement des troupes notamment dans la région de Kherson.

Mais c'est également un symbole celui d'une Crimée arimée à la Russie sous l'égide du président Vladimir Poutine. Un symbole qui a aujourd'hui du plomb dans l'aile.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : l’Allemagne embarrassée par la fuite d’une conversation secrète entre des officiers

Russie : un drone frappe un immeuble d'habitation de Saint-Pétersbourg

Ukraine : accord de sécurité avec les Pays-Bas, frappes russes sur plusieurs régions