EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Kevin Spacey jugé non coupable d'attouchements sexuels, mais ses ennuis ne sont pas terminés

Kevin Spacey a sa sortie du tribunal ce jeudi à New York
Kevin Spacey a sa sortie du tribunal ce jeudi à New York Tous droits réservés أ ب
Tous droits réservés أ ب
Par euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Kevin Spacey jugé non coupable d'attouchements sexuels, mais ses ennuis ne sont pas terminés avec la Jusitice.

PUBLICITÉ

Non coupable : un jury populaire d'un tribunal civil de New York a débouté ce jeudi l'acteur Anthony Rapp, qui accusait Kevin Spacey d'attouchements à caractère sexuel lorsqu'il était adolescent.

Parole contre parole. Le jury a rendu sa décision après un court délibéré. La justice repousse donc les demandes d'Anthony Rapp, 50 ans, jugeant les fait trop anciens pour pouvoir se prononcer. Les faits reprochés se seraient produits il y a 36 ans lors d'une soirée à Manhattan. L'acteur réclamait 40 millions de dollars de dommages et intérêts à Kevin Spacey.

Peu après la lecture du délibéré, Kevin Spacey a quitté le tribunal, s'engouffrant à l'arrière d'un véhicule noir sans faire de déclarations aux journalistes.

"M. Spacey est satisfait de vivre dans un pays où les citoyens ont le droit d'être jugés par des jurés impartiaux qui prennent leur décision sur des preuves et non sur des rumeurs ou sur les réseaux sociaux", s'est réjouie son avocate Jennifer Keller.

Le plaignant, quant à lui, est sorti semble-t-il par l'arrière du palais de justice de Manhattan. Il "a donné sa vérité au tribunal", a déclaré par communiqué son avocat Peter Saghir. "Si nous respectons le verdict du jury, cela ne change rien à ce qui lui est arrivé", a-t-il ajouté.

L'affaire, révélée fin octobre 2017, au tout début du phénomène #metoo de libération de la parole sur les violences sexuelles, avait été suivie par d'autres accusations d'agressions sexuelles contre l'acteur, causant sa mise à l'écart dans le monde du spectacle.

Mais les ennuis judiciaires ne sont pas pour autant terminées pour celui qui avait incarné avec brio le président américain dans la série de Netflix "House of Cards".

Le comédien de 63 ans est encore poursuivi au Royaume-Uni pour des agressions sexuelles contre trois hommes entre mars 2005 et avril 2013, lorsqu'il était directeur d'un théâtre londonien, et pour lesquelles il a plaidé non coupable en juillet dernier.

Au déclenchement de cette affaire d'attouchement qui lui a été reprochée, Kevin Spacey avait alors révélé son homosexualité, ce qui lui avait valu encore plus de critiques, certains l'accusant de chercher à détourner l'attention.

Devant le tribunal, Kevin Spacey a expliqué que son homosexualité avait toujours été un sujet difficile pour lui, notamment à cause du rejet de son père, qu'il a qualifié de "suprémaciste blanc" et de "néonazi".

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

A Londres, Kevin Spacey dément les accusations d'agression sexuelle

Flop monumental pour un film de Kevin Spacey

Hunter Biden, fils du président américain, reconnu coupable de détention illégale d'arme à feu