5 questions pour tout comprendre sur le nouveau "plan Marshall" pour l'Ukraine

Access to the comments Discussion
Par Margaux Racaniere
Pour la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen, "Il n'y a pas de temps à perdre" pour mettre en place les moyens de la reconstruction ukrainienne.
Pour la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen, "Il n'y a pas de temps à perdre" pour mettre en place les moyens de la reconstruction ukrainienne.   -   Tous droits réservés  Christophe Gateau / DPA / AP

Les représentants du G7 et de la Commission européenne étaient rassemblés à Berlin les 24 et 25 octobre pour évoquer les moyens du "rétablissement", de la "reconstruction" et de la "modernisation" de l'Ukraine. Au programme : tracer les lignes directrices d'un nouveau "plan Marshall" pour l'Ukraine.

Combien va coûter la reconstruction de l'Ukraine ?

D'après la Banque mondiale, le total des besoins de l'Ukraine en terme de reconstruction est estimé autour de 349 milliards d'euros, soit plus d'une fois et demi le PIB annuel de l'Ukraine.  "C'est assurément plus que ce qu'un pays ou une union peut fournir seul", a commenté la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen, "tout le monde va devoir mettre la main à la pâte".

Pour le FMI, les besoins de financements de l'Ukraine en 2023 se situeraient pour le moment entre 3 et 4 milliards d'euros par mois.  Une somme qui pourrait encore grimper jusqu'à 5 milliards si les destructions des infrastructures et des activités économiques ukrainiennes s'intensifient "Ce financement est destiné à ce que nous appelons la "phase de reprise", pendant laquelle l'économie se stabilise et le pays suit un ensemble approprié de politiques macroéconomiques", a précisé Kristalina Georgieva, la directrice générale du FMI.

L'Ukraine a anticipé un premier plan de reconstruction à court terme, intitulé "Rapid recovery" estimé à 17 milliards d'euros, dont 3,4 milliards sont déjà nécessaires d'ici la fin de l'année 2022. Le pays a d'ailleurs rappelé qu'il n'avait pour l'instant "pas touché un centime" sur ce plan.

L'Union européenne s'est déjà engagée à fournir 18 milliards d'euros à l'Ukraine l'année prochaine, soit près d'1,5 milliards par mois, dans le cadre de son plan "Rebuild Ukraine".

Pourquoi parle-t-on de "Plan Marshall" pour l'Ukraine ?

C'est une référence au plan Marshall, une aide économique proposée par les États-Unis aux pays européens à partir de 1947 pour leur reconstruction. En tout, plus de 10 milliards de dollars ont été distribués entre 1948 et 1951. La majorité était revenue au Royaume-Uni, suivi par la France, puis l'Allemagne de l'ouest et l'Italie.

De la même façon que les États-Unis ont aidé les pays européens après la Seconde guerre mondiale, l'Union européenne et les banques internationales envisagent d'aider massivement l'Ukraine dans sa reconstruction.

Pourquoi parle-t-on déjà de reconstruction de l'Ukraine alors que la guerre est toujours en cours ?

Lors du sommet du château d'Elmau (26-28 juin 2022), le G7 a convenu dans une déclaration commune que la reconstruction de l'Ukraine devait être planifiée à l'avance, malgré la guerre en cours.

"Nous savons que chaque pays a sa propre histoire. Mais de notre propre expérience historique, nous savons que la reconstruction est toujours possible et qu'il n'est jamais trop tôt pour s'y consacrer", a estimé Olaf Scholz, le chancelier allemand et co-organisateur de la conférence.

Comment la communauté internationale envisage-t-elle de s'organiser pour soutenir l'Ukraine dans sa reconstruction ?

"Nous avons besoin d'une plateforme de coopération financière qui réunira et dirigera tous les efforts qui visent à reconstruire notre pays après la fin des hostilités", a anticipé le président ukrainien Volodymyr Zelensky lors de son discours par visioconférence. Il demande à ce qu'une partie des avoir russes gelés par les Européens soient utilisés pour compenser les pertes ukrainiennes. 

Le FMI, comme la Commission européenne sont favorables à la création d'une plateforme commune et ont appelé à tenir une première réunion à ce sujet "au plus tôt". 

Est-ce la première réunion internationale sur la reconstruction de l'Ukraine ?

Non, une première conférence entre la Suisse et l'Ukraine s'est tenue à Lugano (Suisse) les 4-5 juillet 2022. Cette conférence a mené à l'adoption de la déclaration de Lugano. 

Le Royaume-Uni a été désigné pour organiser la prochaine Conférence pour la reconstruction de l'Ukraine, prévue pour le milieu de l'année 2023.