Elections de mi-mandat aux Etats-Unis : résultats et analyses

Scènes de vote et de comptage aux Etats-Unis pour les élections de mi-mandat
Scènes de vote et de comptage aux Etats-Unis pour les élections de mi-mandat Tous droits réservés AP photos
Par euronews avec AFP, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les Américains votaient ce mardi pour les élections de mi-mandat, permettant de renouveler la Chambre des représentants et une partie du Sénat. Un scrutin destiné aussi à désigner les gouverneurs des Etats. Suivez ici les derniers développements de cette (longue) nuit électorale.

PUBLICITÉ

Les Américains votaient ce mardi pour les élections de mi-mandat, permettant de renouveler la Chambre des représentants et une partie du Sénat. Un scrutin destiné aussi à désigner les gouverneurs des Etats.

Principal enseignement des résultats qui sont loin d'être définitifs, la "vague rouge" annoncée, notamment par l'ancien Président Trump, n'a pas déferlé sur le pays. Si les républicains sont en passe d'obtenir la majorité à la Chambre des représentants, elle le sera vraisemblablement d'une courte tête. Et le Sénat, lui, pourrait rester aux mains des démocrates qui ont donc bien mieux résisté que prévu.

Retrouvez, ci-dessous, les développements que nous vous avions proposé tout au long de cette journée du 9 novembre.

09.11.2022
20:25

Nous allons mettre un terme à notre couverture des élections de mi-mandat aux Etats-Unis. Nous vous souhaitons une bonne soirée.

09.11.2022
18:24

Les services de la Maison Blanche viennent d'indiquer que le président Joe Biden s'exprimera ce mercredi à 21h GMT, soit 22h à Bruxelles. 

09.11.2022
18:08

Le point à 18h :

Les républicains sont donc en passe de prendre le contrôle de la Chambre des représentants d'une courte tête, au lendemain d'élections de mi-mandat qui confirment la profonde polarisation de l'Amérique, mais où les démocrates de Joe Biden ont bien mieux résisté que prévu.

La "vague rouge" (la couleur des républicains) annoncée n'a pas eu lieu ce mardi privant sans doute Donald Trump de quoi propulser ses velléités de reconquête de la Maison Blanche.

Le Capitole à Washington, siège du Congrès des Etats-Unis, le 9 novembre 2022. Crédit : REUTERS/Tom Brenner

A 16h00 GMT mercredi, la chaîne NBC News projetait un total de 220 élus à la chambre basse pour le parti républicain, soit une majorité de deux sièges seulement et un gain de 11 élus par rapport à la législature précédente. D'autres grands médias se montraient plus prudents.

Des heures après la fermeture des bureaux de vote, plusieurs scrutins décisifs et disputés n'ont pas encore livré leurs résultats comme en Arizona ou dans le Nevada

Au Sénat, où les démocrates détenaient une très mince majorité avant l'élection, il faudra sûrement plusieurs jours, voire plusieurs semaines, avant qu'une majorité ne se décide et donc l'agenda politique aux Etats-Unis pour les deux prochaines années. 

Enfin, le résultat d'un des nombreux référendums organisés dans de non moins nombreux Etats américains vient de tomber : au Kentucky, un texte très hostile à l'avortement a été repoussé par la population cet Etat très conservateur

09.11.2022
14:54

Cinq choses à retenir, pour l'instant, sur les élections de mi-mandat :

- La Chambre des représentants penche républicain

A 13h00 GMT, ce mercredi la chaîne NBC News projetait un total de 220 élus à la chambre basse pour le parti républicain, soit une majorité de deux sièges et un gain de 11 élus par rapport à la législature précédente. D'autres grands médias se montraient plus prudents, sans prévoir l'issue du scrutin à cette heure-là.

Plusieurs scrutins décisifs et disputés n'ont cependant pas encore livré leurs résultats, comme dans le Colorado, où la très trumpiste Lauren Boebert se retrouvait - et c'est une surprise - à la traîne mercredi matin dans les bulletins dépouillés jusque-là.

- Le Sénat encore indécis

Il faudra sûrement plusieurs jours, voire plusieurs semaines avant qu'une majorité ne se dessine au Sénat, où les démocrates détenaient une très mince majorité avant l'élection.

L'Arizona, le Nevada, ou encore le Wisconsin n'étaient pas encore décidés à 13H00 GMT, même si dans ce dernier Etat, le républicain Ron Johnson semblait bien parti pour conserver son siège.

La Géorgie, où le pasteur Raphael Warnock, sénateur sortant, affrontait l'ancienne star du football américain Herschel Walker, demeurait aussi fortement indécise à la même heure. Si aucun de ces deux candidats afro-américains ne venait à dépasser les 50% des suffrages, les règles électorales de Géorgie imposeraient une nouvelle élection, dans quatre semaines.

Un scrutin vers lequel tous les yeux de l'Amérique pourraient se tourner, car il pourrait bien décider de la majorité au Sénat, et donc de l'agenda politique aux Etats-Unis pour les deux prochaines années.

Si les démocrates sont relativement déçus de ne pas avoir créé la surprise en Ohio, avec la victoire du poulain trumpiste J.D. Vance, ils peuvent se consoler en regardant du côté de la Pennsylvanie où le colosse à capuche John Fetterman a battu Mehmet Oz, médecin star de télé adoubée par Donald Trump, pour un siège au Sénat auparavant tenu par un républicain.

- Pas de vague rouge

La vague "rouge", couleur des républicains, n'a pas eu lieu dans les proportions attendues par de nombreuses prédictions d'avant-scrutin. Même si les républicains sont en bonne voie pour se targuer de la majorité à la Chambre des représentants, leur marge sera bien moindre qu'attendu.

"Ça n'a pas été une vague aussi importante que je l'espérais. Nous avons eu certains scrutins serrés qui sont allés à l'autre camp pour le moment", a déclaré sur YouTube le sénateur républicain du Texas Ted Cruz, qui avait même prédit un "tsunami rouge".

Sur NBC, le sénateur Lindsey Graham, proche allié de Donald Trump, a également exprimé sa déception: "assurément pas une vague républicaine, ça c'est sûr."

Mercredi matin, le directeur de cabinet de Joe Biden se réjouissait des résultats et se montrait goguenard: "ne sous-estimez jamais à quel point la +Team Biden+ est sous-estimée".

- La Floride, nouveau bastion républicain

Considéré auparavant comme un Etat "violet" - qui pouvait voter démocrate comme républicain selon les élections - la Floride semble avoir basculé durablement dans le camp républicain avec notamment d'importantes victoires à la Chambre des représentants.

Leur chef de file, le gouverneur Ron DeSantis, a été réélu avec près de 20 points d'avance sur son rival démocrate, de quoi alimenter ses ambitions pour une course à la Maison Blanche en 2024.

Le comté de Miami-Dade, généralement acquis à la cause démocrate, a largement voté cette fois-ci pour Ron DeSantis, un succès attribué par le quotidien Miami Herald à ses performances auprès de l'électorat hispanique.

- La diversité à l'honneur

Avec des premières tant au niveau national que local, la diversité était l'un des autres enseignements de la soirée électorale.

La démocrate Maura Healey est ainsi devenue la première gouverneure ouvertement lesbienne aux Etats-Unis, élue dans l'Etat du Massachusetts (nord-est), tandis que dans le New Hampshire (nord-est), James Roesener est devenu le premier homme transgenre à entrer dans un parlement local. Plusieurs femmes transgenres avaient déjà été élues auparavant.

En Floride, c'est la "génération Z", celle des adolescents et jeunes adultes d'aujourd'hui, qui met un pied à la Chambre des représentants, avec le démocrate Maxwell Frost, 25 ans.

09.11.2022
11:52

Les élections de mi-mandat, vues du Kremlin

Les relations entre Moscou et Washington resteront "mauvaises" quels que soient les résultats des élections de mi-mandat aux Etats-Unis, a souligné mercredi la présidence russe, en pleine crise liée à l'offensive russe en Ukraine.

"Ces élections, dans le fond, ne peuvent rien changer. Nos relations sont mauvaises pour le moment et le resteront", a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, cité par les agences de presse russes.

"Ces élections sont importantes, mais d'un autre côté je pense ne pas me tromper en disant qu'il ne faut pas trop surestimer leur importance pour l'avenir de nos relations bilatérales à court et moyen terme", a-t-il ajouté.

Ces dernières années, le Kremlin est accusé d'encourager des opérations d'ingérence lors des élections aux Etats-Unis, notamment via des campagnes d'influence sur les réseaux sociaux.

"On est tellement habitués (à ces accusations) qu'on n'y fait même plus attention", a commenté mercredi Dmitri Peskov.

Les relations russo-américaines traversent l'une des pires crises de leur histoire avec l'offensive du Kremlin en Ukraine, pays soutenu depuis massivement par l'administration du président américain démocrate Joe Biden à coups de livraisons d'armes et d'aides financières.

09.11.2022
11:48

Les élections en quelques clichés

Militante républicaine lors de la nuit électorale à New York, le 08/11/2022. AP Photo/Julia Nikhinson
Lors de la soirée électorale à Boise dans l'Idaho, le 08/11/2022 (Darin Oswald/Idaho Statesman via AP)
Les partisans du candidat démocrate John Fetterman à Pittsburgh, en Pennsylvanie, le 09/11/2022 (AP Photo/Gene J. Puskar)
Talons hauts aux couleurs de l'Amérique lors de la soirée électorale républicaine à Las Vegas, le 08/11/2022. (AP Photo/John Locher)
Partisan de l'ex-président Donald Trump à Scottsdale, Arizona, le 09/11/2022. (AP Photo/Ross D. Franklin)
09.11.2022
11:28

Historique des majorités au Sénat et à la Chambre des représentants

Un peu de perspective historique, grâce à l'AFP :

09.11.2022
10:58

La situation au Sénat à 11h (CET)

Les élections de mi-mandat visent à renouveler un tiers des sièges au Sénat. Ainsi 35 sièges seront renouvelés sur les 100 que compte la chambre haute du Congrès.

Dans l'actuel Sénat, les Démocrates ne disposent que d'un siège de majorité. Les Républicains comptent bien s'imposer. 

Le contrôle du Sénat est donc désormais suspendu à quatre sièges : l'Arizona, la Géorgie, le Nevada et le Wisconsin.

Voici la situation à 11h00 (CET), sur la base des projections établies par CNN :

09.11.2022
10:52

La situation à la Chambre des représentants à 11h (CET)

Les Républicains font la course en tête à la Chambre des représentants, où 435 sièges sont remis en jeu.

D'après les projections de CNN, ils sont désormais assurés d'obtenir 198 sièges. La majorité est à 218 sièges.

09.11.2022
10:21

"Génération Z" au Congrès

La "génération Z", celle des adolescents et jeunes adultes d'aujourd'hui, met un pied à la Chambre des représentants, avec la victoire du démocrate Maxwell Frost, 25 ans, en Floride.

Ce jeune Afro-Américain, élevé par une mère adoptive d'origine cubaine, tranchera à la chambre basse -- où l'âge moyen est de 58 ans -- parmi les visages blancs et les chevelures grises.

"Nous avons écrit l'Histoire pour les Floridiens, pour la +Gen Z+ et pour tous ceux qui sont convaincus que nous méritons un meilleur avenir", a-t-il tweeté après l'annonce de sa victoire.

Pour aller plus loin : Elections de mi-mandat aux USA : comment ça marche ?

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

États-Unis : McCarthy encore rejeté pour la présidence de la Chambre des représentants

Election sénatoriale aux USA : un démocrate remporte (finalement) la Géorgie

Les républicains bien placés, mais pas de "vague rouge" aux élections américaines de mi-mandat