L'Ukraine commémore le 90ème anniversaire du Holodomor

Images d'archives du Holodomor, années 1930
Images d'archives du Holodomor, années 1930 Tous droits réservés Vía agencia
Tous droits réservés Vía agencia
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

C'est un des épisodes les plus sombres de son histoire que l'Ukraine s'apprête à commémorer: celui du Holodomor, "extermination par la faim", génocide ukrainien qui fit des millions de morts en 1932 et 1933.

PUBLICITÉ

C'est un des épisodes les plus sombres de son histoire que l'Ukraine s'apprête à commémorer le 26 novembre: celui du Holodomor, "extermination par la faim", génocide ukrainien qui fit des millions de morts en 1932 et 1933.

Kyiv et une douzaine d'autres pays qui ont aussi ces répressions, comme le Kazakhstan ou la région du Caucase, considèrent cette catastrophe comme un acte délibéré du régime soviétique, lorsque Staline a forcé les paysans à abandonner leurs terres pour rejoindre les kolkhozes, les exploitations agricoles collectives.

Selon les estimations actuelles, entre 4 et 10 millions de personnes sont mortes de faims pendant ces deux années, soit près du tiers de la population ukrainienne

Pour imposer la collectivisation, Moscou déportait les résistants, puis décide en 1932 de confisquer récoltes et semis, pour finalement préempter du bétail et confiner de force la population sur des terres privées de tout.

Aujourd'hui, beaucoup de personnes en Ukraine dressent des parallèles entre ces événements et l'invasion de la Russie. Pour eux, l'objectif rester le même : détruire la nation ukrainienne, et pousser ses habitants à vivre sous le joug de Moscou.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Kyiv plongée dans l'obscurité, 60% de la capitale ukrainienne toujours sans électricité

Ukraine : Petro Porochenko compare l'Holodomor au conflit actuel

No comment : des missiles russes frappent Tchernihiv en Ukraine, faisant 17 morts