EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

La police britannique à la recherche d’un bébé disparu après l’arrestation d'un couple

Constance Marten (à droite) et son petit ami Mark Gordon (à gauche) sont soupçonnés d’homicide par négligence grave.
Constance Marten (à droite) et son petit ami Mark Gordon (à gauche) sont soupçonnés d’homicide par négligence grave. Tous droits réservés Metropolitan Police/AP
Tous droits réservés Metropolitan Police/AP
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La mère du bébé,Constance Marten, et son petit ami, Mark Gordon, sont soupçonnés d’homicide par négligence grave.

PUBLICITÉ

La police britannique s’est lancée à la recherche d’un bébé disparu après l’arrestation, dans la nuit de lundi à mardi, à Brighton, d’un couple qui était en fuite depuis début janvier.

Constance Marten et son petit ami Mark Gordon sont soupçonnés d’homicide par négligence grave. Ce dernier a déjà purgé 20 ans de prison aux États-Unis pour enlèvement et agression sexuelle.

La police a recherché le couple pendant des semaines après que la voiture dans laquelle ils voyageaient a été retrouvée abandonnée et en feu sur le bord d'une autoroute le 5 janvier.

La police pense que Marten avait accouché dans ou près de la voiture un ou deux jours auparavant. Les agents ont déclaré qu'ils étaient de plus en plus inquiets pour le bien-être de la famille, car ni Marten ni le bébé n'avaient été vus par des professionnels de la santé.

Le bébé n'ayant pas été retrouvé avec eux, l'inspecteur Lewis Basford, en charge de l'enquête, a déclaré que la police devait "envisager la possibilité que le bébé ait subi un préjudice".

Plus de 200 agents de Scotland Yard et da la police locale sont mobilisés. Des images de vidéosurveillance sont également examinées.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : les bébés de la guerre

Espagne : les "bébés volés" du franquisme reconnus comme victimes

Guerre en Ukraine : les premiers jours des bébés qui naissent en pleine guerre