EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Turquie : Recep Tayyip Erdogan suggère qu'il briguera un dernier mandat en 2023

Président turc Recep Tayyip Erdogan
Président turc Recep Tayyip Erdogan Tous droits réservés AA
Tous droits réservés AA
Par euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A l'approche des scrutins présidentiel et législatif prévus en juin 2023, le président turc Recep Tayyip Erdogan, au pouvoir depuis 2003 et son parti, l'AKP, espèrent bien garder les rênes du pays.

PUBLICITÉ

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a laissé entendre samedi qu'il briguerait pour la dernière fois un mandat présidentiel, annonçant qu'il passerait ensuite le relais aux "jeunes".

"Nous lancerons la construction du siècle de la Turquie avec le soutien que nous demandons en notre nom pour la dernière fois à notre peuple en 2023", a affirmé le chef de l'Etat turc lors d'un discours à Samsun, dans le nord du pays, laissant entendre qu'en cas de victoire aux élections de 2023, ce serait son dernier mandat.

"Nous remettrons ce drapeau sacré à nos jeunes", a-t-il ajouté.

A l'approche des scrutins présidentiel et législatif prévus en juin 2023, M. Erdogan, au pouvoir depuis 2003 et son parti, l'AKP, espèrent bien garder les rênes du pays.

Mais le président turc doit faire face à de nombreux défis, dont une inflation qui atteint 84,4%.

En octobre, M. Erdogan avait réitéré son souhait de longue date de préparer une nouvelle constitution turque qui serait "démocratique, simple et visionnaire".

Ce projet avait été perçu par certains observateurs comme une volonté d'amender la limite de deux mandats présidentiels maximum, prévus par la constitution turque.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Séismes en Turquie et en Syrie : plus de 2 300 morts

Qui pour être médiateur au Moyen-Orient ? Rivalité entre la France et la Turquie

Enez en Turquie préserve son patrimoine grâce à un projet européen transfrontalier