EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

France : à la SNCF, les syndicats n'appellent pas à la grève mais maintiennent un préavis

Des employés de la SNCF passent devant un train à la gare Montparnasse, 17 décembre 2019 à Paris.
Des employés de la SNCF passent devant un train à la gare Montparnasse, 17 décembre 2019 à Paris. Tous droits réservés Christophe Ena/Copyright 2019 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Christophe Ena/Copyright 2019 The AP. All rights reserved
Par euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les contrôleurs sont partagés sur la réponse à apporter aux propositions de revalorisations salariales de la direction

Les fêtes de fin d'année en France restent sous la menace de nouvelles grèves des contrôleurs à la SNCF. Mais l'ampleur des perturbations est difficile à prévoir.

PUBLICITÉ

La CGT-Cheminots et SUD-Rail ont décidé de ne pas appeler à la grève des contrôleurs pour les week-end de Noël et du Nouvel An. En revanche, le préavis est maintenu afin de laisser à chacun la possibilité de se joindre ou non au mouvement indiquent les syndicats. Un entre-deux inhabituel.

La direction de la SNCF a fait des propositions salariales aux contrôleurs réunis en collectif. Depuis plusieurs semaines, ces derniers réclament des revalorisations. Début décembre, une grève avait provoqué de très fortes perturbations sur le rail français.

Depuis novembre, la direction de la SNCF peine à nouer le dialogue avec le collectif de contrôleurs à l'origine du mouvement social que les syndicats tentent d'encadrer tant bien que mal.

Le collectif national ASCT (CNA) rassemble sur Facebook plus de 3 500 membres et rejette toute accointance avec les syndicats, même s'il a dû s'appuyer sur les organisations syndicales pour porter ses revendications et déposer des préavis de grève.

Un premier week-end de mobilisation, du 2 au 5 décembre, avait conduit la SNCF à annuler 60% de ses TGV et Intercités. Un scénario catastrophe qu'elle souhaiterait éviter pour les week-ends de Noël et du Nouvel An.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No comment : French Cancan devant le Moulin Rouge pour la flamme olympique

France : la canicule désormais considérée comme un motif de chômage technique

France : le puzzle des solutions possibles après l'impasse des législatives