2022 en cinq chiffres marquants

Access to the comments Discussion
Par Marie Jamet
L'année 2022 en cinq chiffres significatifs
L'année 2022 en cinq chiffres significatifs   -   Tous droits réservés  Emilio Morenatti / AP / Montage

Guerre en Ukraine, inflation, morts du Covid-19… voici cinq grands chiffres significatifs de l’année 2022.

1. 7,8 millions de réfugiés ukrainiens en Europe

Selon les dernières données du Haut commissariat aux réfugiés de l'ONU, 7,8 millions d'Ukrainiens ont fui leur pays pour trouver refuge en Europe, principalement des femmes, à 86% selon un sondage réalisé par l'organisme international auprès de près de 35 000 réfugiés.

2. Une inflation à 8,3 % dans la zone euro entre janvier et novembre

La moyenne de l'inflation annuelle entre janvier et novembre a été de 8,3 % dans la zone euro. Et la hausse a été constante jusqu'en octobre où celle-ci a finalement commencé à ralentir. L'énergie est le principal poste tirant l'inflation.

Au niveau mondial, l'inflation de la zone euro reste modeste. Selon les chiffres du Fond monétaire International (FMI), le Zimbabwe, le Venezuela et le Soudan subissent de l'hyperinflation à trois chiffres. La Turquie, elle aussi, est particulièrement touchée avec une inflation estimée entre 73,5 % par le FMI et 71,5 % par Eurostat, certains experts avançant qu'elle serait en réalité bien plus élevée.

L'énergie et l'alimentation, dans une moindre mesure selon les pays, sont les deux principaux moteurs de cette inflation. Le taux d'inflation moyen de l'énergie dans la zone euro de janvier à novembre 2022 a atteint un peu plus de 38 %.

3. Un million de morts du Covid-19 dans le monde en 2022

Alors que le monde semble avoir appris à vivre avec le Covid-19, il n'en reste pas moins que des femmes et des hommes meurent toujours du coronavirus, plus de deux ans après le début de la crise sanitaire. Au total, 6,6 millions de personnes sont décédées du Covid-19 dans le monde soit l'équivalent d'un pays européen comme la Serbie (6,8 millions). Pour l'Union européenne, le nombre total de victimes s'élève à 1,2 millions de personnes. La Bulgarie la Hongrie et la Croatie sont les trois pays ayant connu le plus grand nombre de décès pour 100 000 habitants.

En 2022, ce sont encore un peu plus d'un million de personnes qui sont décédées dans monde du Covid-19 dont près de 262 700 dans l'Union européenne.

4. 8 milliards d'humains mais un déclin de 70% des espèces sauvages

En novembre, la population a atteint 8 milliards d'habitants selon les estimations de l'ONU. Avec 446 830 000 environ en 2022, l'Union européenne ne représente que 5,6 % de la population mondiale.

Pendant ce temps, 70% des espèces vivantes sauvages sont en déclin selon le dernier rapport de l'ONG environnementale WWF publiée cette année. Une autre étude dirigée récemment par le paléobiologiste Anthony Barnosky de l'Université de Californie à Berkeley conclut que 75% des espèces pourraient disparaitre dans les 300 années à venir. 

Enfin, selon les derniers chiffres établis par la liste rouge mondiale des espèces menacées de l'UICN (International Union for Conservation of Nature - union international pour la conversation de la nature) 42 100 espèces sont au bord de l'extinction.

5. Des émissions de CO2 revenues à leur niveau pré-pandémie

Les confinements et le ralentissement de l'activité économique et des échanges commerciaux dus à la pandémie avaient eu pour conséquence une baisse des émissions de gaz à effet de serre dans le monde au cours de l'année 2020.

La reprise des activités humaines a été de pair avec une reprise des émissions de gaz à effet de serre. Au sein de l'UE, l'Irlande, le Danemark et le Luxembourg sont les trois pays émettant le plus grand volume de gaz à effet de serre par habitant. La Roumanie, Malte et la Suède sont les trois pays émettant le plus petit volume de gaz à effet de serre rapporté à son nombre d'habitant. 

La moyenne de l'UE au deuxième trimestre 2022, dernières données disponibles, se situait à à peine plus de 2t équivalent CO2 par habitant. L'Irlande était presque au double (presque quatre tonnes / habitant) et la Suède à près de moitié moins (1,2 t/h). En 2021, la moyenne mondiale se situait à 4,8 t/h, les Etats-Unis suivis de la Russie étant en tête des émissions par habitant selon les derniers rapports de la Commission européenne ou le programme de l'ONU sur l'environnement.