PUBLICITÉ

Allemagne : inauguration d'un deuxième terminal de gaz naturel liquéfié

Le chancelier allemand Olaf Scholz devant le terminal de gaz naturel liquéfié (GNL) à Lubmin, en Allemagne, samedi 14 janvier 2023.
Le chancelier allemand Olaf Scholz devant le terminal de gaz naturel liquéfié (GNL) à Lubmin, en Allemagne, samedi 14 janvier 2023. Tous droits réservés Jens Buttner/dpa via AP
Tous droits réservés Jens Buttner/dpa via AP
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine, la plus grande économie d'Europe tente de mettre un terme à sa dépendance à l’égard des sources d’énergie russes.

PUBLICITÉ

L'Allemagne a inauguré samedi son deuxième terminal de gaz naturel liquéfié (GNL), dans le cadre des efforts déployés par la plus grande économie d'Europe pour mettre un terme à sa dépendance à l'égard des sources d'énergie russes.

Le chancelier Olaf Scholz a participé à la cérémonie à Lubmin, sur la côte de la mer Baltique, moins d'un mois après avoir inauguré le premier terminal de gaz naturel liquéfié d'Allemagne.

Les terminaux font partie d'un effort visant à prévenir une pénurie d'énergie qui comprend également la réactivation temporaire d'anciennes centrales nucléaires.

Quelques jours après l'invasion de l'Ukraine par la Russie en février, M. Scholz a annoncé que son gouvernement avait décidé de construire rapidement les premiers terminaux GNL.

L'Allemagne s'est également efforcée de remplir ses installations de stockage de gaz avant l'hiver.

"Nous traversons cet hiver (...) l'approvisionnement en gaz n'est pas altéré et nous pouvons l'assurer partout en Allemagne, contrairement à ce que beaucoup ont longtemps craint", a déclaré M. Scholz samedi.

"Une crise économique ne s'est pas non plus concrétisée en Allemagne", a-t-il ajouté, soulignant les programmes de soutien gouvernementaux, les décisions visant à sécuriser les approvisionnements énergétiques et la chute des prix du gaz sur les marchés mondiaux.

M. Scholz a salué la rapidité avec laquelle les premiers terminaux ont été construits et a déclaré qu'un navire spécial de regazéification nécessaire pour le troisième terminal allemand, à Brunsbüttel sur la côte de la mer du Nord, arrivera la semaine prochaine.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Chute des prix du gaz en Europe : la crise énergétique est-elle enfin terminée ?

La Grèce lance la construction d'une nouvelle centrale électrique alimentée au gaz

Les Emirats vont fournir à l’Allemagne du gaz liquéfié et du diesel