La Grèce lance la construction d'une nouvelle centrale électrique alimentée au gaz

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Kyriakos Mitsotakis, premier ministre grec, lors de la présentation de la construction de la nouvelle centrale d'Alexandropouli, le 14 janvier 2023
Kyriakos Mitsotakis, premier ministre grec, lors de la présentation de la construction de la nouvelle centrale d'Alexandropouli, le 14 janvier 2023   -   Tous droits réservés  Euronews Greece

La Grèce a annoncé ce samedi le lancement de la construction d'une nouvelle centrale électrique, alimentée au gaz naturel liquéfié (GNL) à Alexandroúpoli, dans le nord-est du pays. L'objectif pour Athènes est d'assurer sa sécurité énergétique ainsi que celle de la région, et d'exporter de l'électricité.

Le GNL qui arrivera par bateau sera traité dans une unité flottante de regazéification, également en construction dans la région, avant d'alimenter la centrale.

Le lancement du projet s'est fait en présence du ministre bulgare de l'énergie, Rossen Hristov, futur client de la Grèce, qui se félicite de cette inauguration, permettant d'apporter "une plus grande stabilité dans la région".

Cette centrale "assurera la sécurité énergétique non seulement de la Grèce mais aussi de l'Europe du Sud-Est, où la demande d'électricité augmente chaque année".

La construction d'infrastructures permettant d'exporter l'énergie vers le reste des Balkans est également prévue, le gestionnaire du réseau grec de transport de l'électricité s'y prépare.

"Nous pouvons fournir de l'électricité non seulement à la Bulgarie, mais aussi à la Macédoine du Nord, au Kosovo et à la Serbie. Nous travaillons à la construction d'interconnexions électriques plus étroites" a expliqué le président de l'entreprise de transport d'électricité Manousos Manousakis.

Conformément à la nécessité d'une énergie plus propre, la nouvelle centrale d'Alexandroúpoli qui sera opérationnelle en 2026 pourra également produire de l'électricité à l'aide d'hydrogène.