Affaire des documents classifiés : de nouvelles pages retrouvées chez Joe Biden

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Le président des Etats-Unis, Joe Biden.
Le président des Etats-Unis, Joe Biden.   -   Tous droits réservés  Susan Walsh/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.

Des avocats de Joe Biden ont révélé que cinq pages supplémentaires de documents classifiés ont été retrouvés dans une résidence privée du président américain, cette fois dans le Delaware. Ces pièces transmises au ministère de la justice datent aussi de la période pendant laquelle le démocrate était vice-président de Barack Obama (2009-2017).

Depuis le début de la semaine, la Maison Blanche tente de calmer les esprits : "Il a restauré l'indépendance du ministère de la Justice. C'est ce que nous faisons ici lorsque nous vous renvoyons vers le ministère de la Justice. Nous restaurons l'indépendance. C'est important pour le président et nous sommes cohérents. Ce que je dis à propos des enquêtes est cohérent depuis deux ans. Vous m'avez entendu à maintes reprises, lorsqu'il s'agit d'une question juridique ou d'une affaire comme celle-ci, nous nous sommes toujours référés au ministère de la Justice. Donc il n'y a rien de différent ici.", a déclaré à la presse, la porte-parole du bureau du président, Karine Jean-Pierre.

Cette nouvelle annonce s'inscrit dans une série de découvertes de dossiers confidentiels retrouvés depuis novembre dernier dans un bureau et des résidences de Joe Biden. Parmi les éléments figurent des informations classées « Top Secret ».

L'ancien président Donald Trump est lui aussi dans le viseur de la justice pour avoir emporté des documents officiels dans sa résidence de Floride. La Maison Blanche s'efforce donc d'empêcher tout parallèle: les avocats de Joe Biden ont "agi immédiatement et volontairement", a assuré Richard Sauber samedi, là où Donald Trump est accusé d'avoir dissimulé des dossiers, en grand nombre.

La justice américaine a nommé un procureur indépendant pour enquêter sur ce dossier.

A l’issue de son mandat de vice-président, l’ensemble de ses emails, lettres et autres documents de travail aurait du être remis aux Archives nationales.