45 morts après une frappe russe sur un immeuble résidentiel

Les restes d'appartements dans un immeuble résidentiel de la ville de Dnipro, dans l'est de l'Ukraine, le 17 janvier.
Les restes d'appartements dans un immeuble résidentiel de la ville de Dnipro, dans l'est de l'Ukraine, le 17 janvier. Tous droits réservés VITALII MATOKHA/AFP or licensors
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

À Dnipro, un missile russe tue 45 personnes dont un enfant. Des dizaines sont toujours portées disparues. Le Kremlin dément avoir visé le bâtiment.

PUBLICITÉ

Cet immeuble de Dnipro a été frappé par un missile russe, samedi. L’opération de recherche d’éventuels survivants est terminée. 45 personnes sont mortes, dont un enfant. Au moins 19 personnes sont toujours portées disparues, 79 sont blessées.

Dans cet appartement vivait toute une famille. La mère, Kateryna, a pu être récupérée et emmenée à l’hôpital. Son fils de 11 mois et son mari n’ont pas été retrouvés.

"Voir l'appartement qui n'est plus là, où étaient mes enfants, mon petit-fils… Ils ont péri en un seul instant.... Soyez maudits, Poutine et tout son entourage d'ordures." Mykola, membre de la famille des victimes

Dans un inhabituel signe d'empathie avec l’Ukraine, ou de communication, un mémorial de fortune est apparu à Moscou pour commémorer les victimes de ce missile russe. Des fleurs et des jouets ont été déposés au pied d'un monument à la mémoire d'un écrivain ukrainien, avec une photo de l’immeuble détruit. Le Kremlin a démenti avoir visé le bâtiment.

Un tribunal spécial pour juger la Russie ?

À 2500 km de Dnipro, à Bruxelles, les discussions se poursuivent. Les ministres européens de l’économie et des finances se sont réunis mardi pour discuter de l’impact économique de la guerre en Ukraine.

Les députés européens débattent de la création d’un tribunal spécial chargé de poursuivre la Russie pour son agression contre l’Ukraine. Une résolution sera soumise au vote, jeudi.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Aider l'Ukraine : la mobilisation occidentale perdure sur tous les fronts

Kyiv attend les chars occidentaux

Ukraine : début des négociations d'adhésion à l'Union européenne ?