EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

"Nous défendrons chaque centimètre carré de l'OTAN", a déclaré Biden à ses alliés européens

Le président Joe Biden écoute le président polonais Andrzej Duda parler lors d'une réunion avec les dirigeants des Neuf de Bucarest, le 22 février 2023
Le président Joe Biden écoute le président polonais Andrzej Duda parler lors d'une réunion avec les dirigeants des Neuf de Bucarest, le 22 février 2023 Tous droits réservés Evan Vucci/AP
Tous droits réservés Evan Vucci/AP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

"Nous défendrons chaque centimètre carré de l'OTAN", a déclaré Biden à ses alliés européens du flanc Est de l'OTAN.

PUBLICITÉ

La Russie répresente désormais la plus grande menace pour la sécurité de la Suède: c'est ce qu'a déclaré la cheffe des services de sécurité d'état suédoise lors de sa conférence de presse ce mercredi. Selon elle, Moscou se montre de plus en plus aggressif et extrême... atteignant des niveaux jamais vus depuis la Guerre Froide. 

"La Russie est une menace concrète, tandis que la Chine est une menace à plus long terme et croissante pour la Suède. Dans l'ensemble, la police de sécurité voit à quel point le développement extérieur fortement détérioré augmente le risque pour la sécurité de la Suède."

Susanna Trehörning, responsable adjoint de la protection constitutionnelle et de la lutte contre le terrorisme au services de sécurité de l'état, détaille: "cela passe par l'infiltration et l'influence des pouvoirs exécutifs. Mais aussi en développant une capacité à créer une structure sociale alternative. Par exemple, en soutenant un mouvement alternatif."

Les activités déstabilisatrices de la Russie dans l'Est de l'Europe était au centre des discussions des 9 de Bucarest, les nouveaux membres de l'OTAN et anciens pays du Pacte de Varsovie, réunis en Pologne ce mercredi.

Invité spécial de la réunion, le président américain a réaffirmé l'engagement de son pays à défendre le flanc oriental de l'Alliance face aux ambitions expansionnistes de Moscou: "l'engagement des États-Unis envers l'OTAN, je l'ai trop dit, je le redis, est tout à fait clair. L'article cinq est un engagement sacré que les États-Unis ont pris. Nous défendrons chaque pouce de l'OTAN, chaque pouce de l'OTAN."

Au cours de ce séjour européen de 72 heures, Joe Biden a su rassurer l'Ukraine et le flanc Est de l'OTAN... mais il est aussi au centre de nombreuses critiques aux Etats-unis. L'opposition républicaine dénonce les coûts exorbitants de cet engagement.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Antony Blinken en Turquie : Washington veut accélérer l'adhésion de la Suède et la Finlande à l'OTAN

L'OTAN inquiète de ses stocks de munition

L'avenir de l'Europe : des combustibles fossiles à la dépendance aux métaux ?