EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Enceintes et arnaquées : enquête sur les femmes russes qui voyagent en Argentine pour accoucher

De plus en plus de femmes enceintes russes se rendent en Argentine pour accoucher, en quête de citoyenneté pour leur enfant.
De plus en plus de femmes enceintes russes se rendent en Argentine pour accoucher, en quête de citoyenneté pour leur enfant. Tous droits réservés Lionel Grandclement / Euronews
Tous droits réservés Lionel Grandclement / Euronews
Par Gael CambaBohdan Budka
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Euronews a enquêté pour révéler le réseau d'agences de voyage qui font payer des milliers d'euros aux femmes russes et leur font de fausses promesses qui, selon les avocats, s'apparentent à des activités criminelles

PUBLICITÉ

Olga se demande si elle pourra s'intégrer dans la société locale. Nastya veut savoir si d'autres futures mères voyageront en juin. Valentina s’inquiète à l’idée de vivre dans un fuseau horaire éloigné de la Russie et de devoir travailler à distance.

Ce ne sont là que quelques-unes des femmes russes qui discutent sur des forums populaires ayant pour thème le  "tourisme natal". Un phénomène qui prend de l'ampleur depuis que le Kremlin a lancé l’invasion de l'Ukraine en février 2022.

Des milliers de jeunes russes en Argentine, où ils n'ont pas besoin de visa pour entrer dans le pays et où leurs bébés sont assurés d'obtenir un passeport étranger avantageux.

Aller à Buenos Aires est également un moyen plus facile pour les mères d'acquérir le passeport argentin. Mais aujourd'hui, les autorités s'inquiètent de l'ampleur que prend ce phénomène après qu'un vol d'Ethiopian Airlines a atterri en février avec 33 femmes russes enceintes à bord.

Euronews a enquêté pour révéler de quelle manière des agences de voyage russes facturent jusqu'à 35 000 $ (32 840 €) des femmes russes enceintes tout en leur faisant de fausses promesses. Des avocats estiment que ces opérations s'apparentent à des activités criminelles.

“Le deuxième passeport le plus rapide du monde pour les parents !”

Ces entreprises appartiennent à des Russes et font généralement la publicité de l'Argentine comme ayant "le deuxième passeport le plus rapide du monde pour les parents".

RuArgentina est un site web qui offre assistance et information aux femmes russes désirant se rendre en Argentine pour accoucher.

Euronews
La page d'accueil du site RuArgentina affiche un pingouin tenant un passeport argentin dans un sac.Euronews

Pour 100 $ (94 €), vous pouvez avoir une consultation téléphonique pour poser des questions sur la procédure à suivre. Et pour 5 500 $ (5 187 €), vous avez accès au forfait "Économique", qui comprend des rencontres avec des médecins et certains documents pour l'enfant.

RuArgentina promet que les parents obtiendront la nationalité argentine dès la naissance de leur enfant et qu'il n'est pas nécessaire de vivre dans le pays pour obtenir la citoyenneté. Ces deux affirmations sont fausses.

Donner naissance en Argentine accorde directement le droit de démarrer le processus de naturalisation, mais n'accorde pas la nationalité automatiquement.

Christian Rubilar, un avocat qui a représenté de nombreuses femmes russes dans leurs affaires de citoyenneté, affirme que cette société induit en erreur les personnes qui cherchent à obtenir le passeport argentin.

Il indique à Euronews avoir déposé plainte contre RuArgentina pour association de malfaiteurs car "ils promettent qu'ils peuvent obtenir la citoyenneté pour les parents, même si vous quittez [l'Argentine] et ne revenez pas. Ce n'est absolument pas vrai".

"Je crois que nous devrions parler d'organisations criminelles car ce ne sont pas des cabinets d'avocats, ce ne sont pas des agences de voyage", explique Christian Rubilar à Euronews.

Euronews
Capture d'écran traduite de la page d’accueil de RuArgentina affichant de fausses informations sur la façon d'obtenir la citoyenneté.Euronews

En se plongeant plus en profondeur dans les pages du site de RuArgentina, il est possible de trouver des informations plus précises et exactes sur le processus d’obtention de la citoyenneté argentine. Mais la vitrine du site qui fait la publicité de leurs services est manifestement trompeuse.

Euronews a contacté le fondateur de l'entreprise, Kirill Makoveev, un homme d'affaires russe qui vit en Argentine depuis 2014, il a cependant refusé de répondre à nos questions, évoquant une enquête de police en cours portant sur ses activités commerciales.

PUBLICITÉ

"Un réseau illicite d'un million de dollars"

Les autorités argentines sévissent contre l'industrie du "tourisme natal" et perquisitionnent les locaux de ces entreprises à Buenos Aires. Des enquêtes criminelles ont été ouvertes contre plusieurs sociétés, dont RuArgentina, indique l'avocat Christian Rubilar.

Malgré ses ennuis judiciaires, RuArgentina continue de faire de la publicité pour ces services trompeurs destinés aux femmes russes et aucun nouveau contrôle de l'immigration n'a été imposé aux passagers souhaitant entrer en Argentine.

Christian Rubilar explique que cela est dû à la Constitution du pays qui protège toute personne souhaitant vivre en Argentine ; changer la constitution impliquerait un processus lourd.

"L'Argentine a une législation qui permet l’accueil de migrants qui choisissent de vivre ici à la recherche d'un avenir meilleur. Cela ne signifie pas que des organisations mafieuses peuvent gagner de l'argent grâce à notre passeport."

Le journal argentin La Nación expliquait qu'une autre enquête est en cours depuis décembre contre un "réseau illicite et commercial de plusieurs millions de dollars" dirigé par un couple de Russes mariés : Ruslan Yuslashev et Elena Kuklina.

PUBLICITÉ

Ils sont soupçonnés d'avoir délivré en un temps record de faux documents de citoyenneté argentine à des ressortissants russes. La police aurait saisi des ordinateurs portables et des téléphones au domicile du couple ainsi qu'une importante somme d'argent en liquide (67 000 €).

Pourquoi des Russes veulent-elles accoucher en Argentine ?

Il ne fait aucun doute qu'un passeport argentin a beaucoup plus de valeur qu'un passeport russe, surtout depuis que la communauté internationale a imposé une série de sanctions à la Fédération de Russie en matière de mobilité.

Les lois argentines sur l'immigration offrent la liberté à toute personne de toute nationalité d'entrer dans le pays et de s'y installer sans visa. Les enfants nés sur le sol argentin bénéficient de la gratuité des soins de santé et obtiennent la citoyenneté automatiquement. Il est ensuite plus facile pour les parents de l'acquérir eux aussi.

Un passeport argentin permet d'entrer dans 171 pays sans visa. Ce qui est bien plus avantageux qu'un passeport russe qui donne l'accès à seulement 87 pays.

PUBLICITÉ
Les autorités chargées de l'immigration ont interdit l'entrée en Argentine à six femmes russes enceintes en février au motif qu'elles avaient faussement prétendu être des touristes, déclarait Florencia Carignano, directrice nationale de l'immigration en Argentine.

"Les médecins ici sont moins chers", explique Alya Lykhina, une Russe arrivée en Argentine en mai 2022. "C'est agréable et ce n'est pas si difficile d'obtenir des documents. La procédure est très claire."

Aleksei et sa femme Dina ont eu leur fille Emilia en Argentine en juin dernier. Ils sont ravis de la qualité des soins et de leur futur passeport argentin "mais ce n'était pas la vraie raison pour laquelle nous avons quitté la Russie", dit-il. "La vraie raison, c'est la guerre".

Sur les trois derniers mois, 5 819 femmes sur le point d'accoucher sont arrivées en Argentine.
Florencia Carignano
Directrice nationale de l'immigration en Argentine

Depuis janvier 2022, plus de 10 500 femmes russes enceintes sont entrées dans le pays, selon les chiffres officiels du gouvernement.

"Le flux a augmenté au cours des derniers mois", a déclaré à une chaîne d'information locale Florencia Carignano, directrice nationale de l’immigration en Argentine. "Sur les trois derniers mois, 5 819 femmes qui étaient sur le point d'accoucher sont arrivées en Argentine".

PUBLICITÉ

"Ils n'ont pas besoin de dépenser d'argent"

Les couples russes qui se rendent en Amérique du Sud pour avoir un bébé ne font pas tous appel aux services de ces agences de voyage.

"Nous n'avons fait appel à aucune de ces agences", déclare Anatolyy, qui s'est envolé pour Buenos Aires avec sa femme Irina, déjà enceinte de neuf mois.

"Nous ne comprenons pas pourquoi les gens utiliseraient ce genre de services sachant que les Russes peuvent venir en Argentine sans visa et y rester 90 jours", dit-il à Euronews.

Il n'est pas nécessaire de dépenser beaucoup d'argent pour venir en Argentine et faire une demande afin d'obtenir la citoyenneté. Même avec un avocat, les coûts représenteraient probablement 10% de ce que ces agences facturent indique Christian Rubilar.

PUBLICITÉ

Anatolyy et Irina ont tout organisé eux-mêmes, "la seule difficulté a été de trouver un appartement", dit-il.

"Maintenant, nous sommes à l'hôtel, et nous attendons le bébé d'un jour à l'autre".

Sources additionnelles • EBU

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Argentine : à Buenos Aires, un aéroport refuge pour sans-abri

Argentine : manifestations et blocages contre la pauvreté et l'inflation

Un avion de ligne russe s'écrase à vide près de Moscou, tuant les 3 membres de l'équipage