Argentine : à Buenos Aires, un aéroport refuge pour sans-abri

Des sans-abri dorment de part et d'autre d'un distributeur automatique à l'aéroport international d'Aeroparque, à Buenos Aires (Argentine) - 06.04.2023
Des sans-abri dorment de part et d'autre d'un distributeur automatique à l'aéroport international d'Aeroparque, à Buenos Aires (Argentine) - 06.04.2023 Tous droits réservés Natacha Pisarenko/AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

🇦🇷 En Argentine, à Buenos Aires, des sans-abri trouvent refuge dans un aéroport de la capitale. Le pays d’Amérique latine est confronté à un très important taux de pauvreté.

PUBLICITÉ

En Argentine, à Buenos Aires, des sans-abri trouvent refuge dans un aéroport de la capitale. Le pays d’Amérique latine est confronté à un très important taux de pauvreté.

Dans cet aéroport de la capitale argentine, on vole au secours des sans abri. Ici, les voyageurs côtoient des personnes sans domicile fixe autorisés à occuper les bancs et sièges pour dormir et se mettre à l’abri du froid.

Ils sont nombreux à répondre présent, le pays étant enfoncé dans une crise économique grave.

"Il y a beaucoup de gens, et d'autres arrivent maintenant. Le soir, si vous venez, vous verrez. Il y a beaucoup de monde. Il y en a peu maintenant par rapport à la nuit. Nous nous réfugions ici parce qu'il fait froid. Ici, au moins, nous pouvons dormir" raconte Laura, une sans domicile fixe. 

Roxana, elle aussi sans abri, abonde "_si je paie un loyer, je ne mange pas et si je paie pour manger, _je suis dans la rue". Et Mirta ajoute "_Quand je suis arrivée, tout le monde dormait et cela m'a un peu choqué. _Quand j'ai vu ça, j'ai été surpris". 

En 2022, la hausse des prix en Argentine a atteint 95 %. Et touche particulièrement les produits alimentaires de base. Comme beaucoup, Elisabeth Barraza, 58 ans, ne voit qu’une seule issue : quitter le pays. "Je vais en France, j'ai un travail là-bas. Je vais là-bas parce que la situation ici est difficile pour moi (...).Mon salaire n'est pas suffisant pour payer un loyer. Et même s'ils augmentent mon salaire, l'inflation reste trop élevée". 

Selon des chiffres officiels, près de 4 Argentins sur 10 sont aujourd’hui incapables de couvrir leur besoins alimentaires de base.

Il y a quelques jours, des milliers de personnes ont bloqué des rues et autoroutes de Buenos Aires pour protester contre la pauvreté et l’inflation galopante.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Argentine : manifestations et blocages contre la pauvreté et l'inflation

Enceintes et arnaquées : enquête sur les femmes russes qui voyagent en Argentine pour accoucher

L'inflation expliquée : ce que c'est, ce qui la cause et comment y faire face