EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Reconstruire le village ukrainien de Buzova

Buzova, Ukraine.
Buzova, Ukraine. Tous droits réservés SERGEI SUPINSKY/AFP or licensors
Tous droits réservés SERGEI SUPINSKY/AFP or licensors
Par Valérie Gauriat
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

À l'ouest de Kyiv, notre reporter Valérie Gauriat a rencontré Igor Tkachuk, un résident de Buzova. Le 5 mars 2022, les troupes russes ont envahi ce village ukrainien et tiré sur les habitations. La guerre en Ukraine, un an après. #UkraineWar

PUBLICITÉ

À l'ouest de Kyiv, notre envoyée spéciale Valérie Gauriat a rencontré Igor Tkachuk, un résident de Buzova. Le 5 mars 2022, les troupes russes qui tentaient d'encercler ce village ukrainien ont tiré sur les habitations.

Le village de Buzova était en pleine zone de combat lors de l’offensive russe sur la région de Kyiv l’année dernière. Igor était propriétaire de deux appartements dans les immeubles touchés par l'armée russe, où il vivait avec sa femme et sa fille.

"Nous avons réussi à faire descendre presque tous ceux qui étaient chez eux au sous-sol. Malheureusement, dix minutes plus tard, des bombardements massifs ont commencé. Une femme a été tuée dans ce bâtiment", raconte Igor Tkachuk, en pointant du doigt un immeuble troué d'impacts d'obus..

Aucune fenêtre n'a résisté aux bombardements, nous montre Igor, en désignant les vitres cassées de l'un des appartements, dont le plafond a été ouvert par un éclat d'obus. "Je me suis fait tirer dessus pour la première fois de ma vie alors que j’étais sur le toit, en train de guider les tirs de notre armée, qui repoussait les troupes russes", se souvient cet habitant de Buzova.

Un poste d'observation privilégié

Peu avant l’attaque, Igor Tkachuk informait les forces ukrainiennes des mouvements de troupes russes qui tentaient d’encercler son village. "Il y avait toute une armée russe ici, des troupes, des chars, de l’artillerie", se remémore Igor.

Sur le toit de l'immeuble qu'il occupait, la vue imprenable lui permettait de scruter la position des soldats russes. Depuis son poste, il avait accès à l’un des meilleurs points d’observation de leurs mouvements : "cela m’a permis d’orienter notre armée pendant 5 ou 6 jours", raconte-t-il.

Les fonds internationaux récoltés par l’organisation  United24, crée par le Président ukrainien Volodymyr Zelensky, vont permettre la restauration des deux bâtiments.

Aujourd'hui, Igor Tkachuk recouvre ses forces. Blessé pendant les bombardements, il veut désormais reconstruire l’avenir de sa famille et des habitants de ces immeubles bombardés. Le villageois ukrainien veut aussi rendre hommage aux nombreux civils tués à Buzova, comme son petit frère.

"Des familles reviendront. Celles qui ont perdu des biens, ou leur santé. Certaines y ont laissé la vie. Mais tout cela prouve que les Ukrainiens forment une nation indomptableNous ne perdons jamais espoir de reconstruire notre vie heureuse du passé", confie Igor Tkachuk.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : reconstruction et accueil de réfugiés à Boutcha

Un an de guerre en Ukraine : manifestations dans toute l'Europe ce week-end

La nuit dernière, des attaques de drones russes en Ukraine ont fait six morts et 16 blessés