Ukraine : Volodymyr Zelensky parle avec Lula et condamne les frappes sur Zapporijjia

Frappes à Zapporijjia
Frappes à Zapporijjia Tous droits réservés Andriy Andriyenko/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ukraine : Volodymyr Zelensky parle avec le président Lula et condamne les frappes sur Zapporijjia.

PUBLICITÉ

Volodymyr Zelensky a condamné les frappes russes menées dans la nuit de mercredi à jeudi sur Zapporijjia, une attaque ayant fait au moins trois morts. Dans sa prise de parole quotidienne, le président ukrainien a dit jeudi soir s'être entretenu avec le président brésilien Lula, et a assuré que les actes de la Russie ne seraient pas sans conséquences.

"La brutale attaque de missiles russes d'aujourd'hui sur Zaporijjia sera confrontée à notre réponse militaire et juridique" a-t-il déclaré.

"L'occupant ressentira inévitablement notre force. La force de la justice dans tous les sens du terme. Et je tiens à remercier tous nos sauveteurs qui, depuis la veille au soir, déblaient les décombres de la maison éventrée par le missile" a-t-il dit.

La bataille larvée de Bakhmout

À Bakhmout, dans l'Est de l'Ukraine, la situation se complique pour les Ukrainiens, qui tiennent toujours la  ville. Les troupes russes ont pris ces dernières semaines plusieurs localités au nord de la cité, resserrant leur étau et coupant trois des quatre routes qui permettent de l'approvisionner.

Mais selon Roman Svitan, expert militaire et colonènel de réserve de l'armée ukrainienne, "Les Russes sont acculés, ils ne parviennent plus à avancer sauf pour tenter de prendre la région de Bakhmout".

"Ce serait un prise en forme de symbole pour eux. Au cours des six derniers mois, ils ont parlé de victoire, et de vouloir prendre le contrôle total de la zone" dit-il.

À Borodyanka, des corps retrouvés un an après l'occupation

A Borodyanka, près de la capitale Kyiv, trois corps non identifiés de civils ont été exhumés jeudi. Ils seraient morts l'année dernière, au moment de l'occupation russe. D'après le chef de la police régionale, "1 373 corps" ont été retrouvés depuis le départ des troupes russes de cette zone.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

372e jour de guerre en Ukraine : les derniers développements

Ouverture du G20 : les ministres divisés par la guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : Zelensky veut réformer la conscription