EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

L'Union européenne et la France annoncent une aide humanitaire pour la RDC

Emmanuel Macron et son homologue Félix Tshisekedi.
Emmanuel Macron et son homologue Félix Tshisekedi. Tous droits réservés Samy Ntumba Shambuyi/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Samy Ntumba Shambuyi/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En visite à Kinshasa, Emmanuel Macron a annoncé qu'il participerait à l'aide humanitaire pour l'Est de la République Démocratique du Congo.

PUBLICITÉ

Le président français est à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC) ce samedi, pour la dernière étape de sa tournée africaine.

Interrogé sur le conflit dans l'est du pays, Emmanuel Macron n'a pas clairement condamné le Rwanda, comme le lui demandaient les Congolais, mais a lancé des mises en garde, y compris à Kigali.

La RDC "ne doit pas être un butin de guerre, le pillage à ciel ouvert (du pays) doit cesser. Ni pillage, ni balkanisation, ni guerre!", a-t-il insisté lors de la conférence de presse avec son homologue congolais, Félix Tshisekedi.

Le pillage à ciel ouvert de la République démocratique du Congo doit cesser. Ni pillage, ni balkanisation, ni guerre
Emmanuel Macron
Président français

La RDC accuse le Rwanda de soutenir le groupe armé M23. Les rebelles se sont emparés de vastes territoires de la province du Nord-Kivu, région riche en minerais. Même si Kigali prétend ne pas soutenir le M23, des experts de l'ONU le confirment.

Un pont aérien vers Goma

L'Union européenne a par ailleurs annoncé la mise en place d'un pont aérien vers Goma pour aider les populations de l'est de la RDC, en proie aux groupes armés. La France y participera activement.

L'UE va organiser un pont aérien vers Goma.

Le pont aérien "permettra d'acheminer une aide humanitaire sous forme de produits médicaux et alimentaires ainsi qu'une série d'autres produits d'urgence, en collaboration avec l'Unicef et d'autres partenaires humanitaires", a indiqué la Commission européenne.

Bruxelles prévoit le déblocage d'une aide de 47 millions d'euros afin de couvrir les besoins immédiats des populations locales en nourriture, soins de santé et installations sanitaires.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Plus de business, moins d'armée : la nouvelle stratégie d'Emmanuel Macron en Afrique

L’Union européenne face à un nouveau drame migratoire

Emmanuel Macron tente de rassurer ses alliés au sommet de l'OTAN à Washington