EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Territoires palestiniens : le Haut-Commissaire aux droits de l'homme de l'ONU dénonce une "tragédie"

Le corpts du palestinian Mohammed Saleem, 15 ans, transporté le 3 mars 2023
Le corpts du palestinian Mohammed Saleem, 15 ans, transporté le 3 mars 2023 Tous droits réservés Nasser Nasser/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Nasser Nasser/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La situation dans les territoires palestiniens occupés est "une tragédie" selon le Haut-Commissaire aux droits de l'homme de l'ONU.

PUBLICITÉ

Le Haut-Commissaire aux droits de l'homme de l'ONU a présenté ce vendredi un rapport alarmant sur les territoires palestiniens occupés, faisant état d'une hausse de la violence au Proche-Orient, et d'une forte répression de la part de Tel Aviv.

"Je condamne la violence qui a tué et fait souffrir__tant de personnes des deux côtés - et qui génère un désespoir accablant" a déclaré Volker Türk lors de la 52ème session du Conseil des droits de l'homme à Genève.

Le Haut commissaire a par ailleurs condamné la violence "contre l'occupation" ainsi que celle "pour la maintenir et la faire respecter", évoquant une "tragédie, avant tout, pour le peuple palestinien".

"Plus d'un demi-siècle d'occupation a conduit à une dépossession de plus en plus grande, à des privations de plus en plus profondes et à des violations graves et récurrentes de leurs droits, notamment du droit à la vie. Personne ne peut souhaiter vivre de cette façon, ni imaginer que le fait de forcer les gens à vivre dans des conditions aussi désespérées puisse conduire à une solution durable" a-t-il déclaré.

D'après le rapport, l'année 2022 a été la plus meurtrière pour les Palestiniens au cours des 17 dernières années, avec 131 morts, tués par les forces de sécurité israélienne dans des opérations dites de maintien de l'ordre.

Côté israélien, le nombre de victimes est au plus haut depuis 2016, avec 13 personnes tuées en 2022.

Et cette tendance s'est poursuivi lors des premiers mois de l'année 2023, selon le Haut-Commissaire aux droits de l'homme.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Proche-Orient : tirs croisés entre roquettes palestiniennes et missiles israéliens à Gaza

Onze Palestiniens tués dans un raid militaire israélien en Cisjordanie (nouveau bilan)

Benjamin Netanyahu dissout le cabinet de guerre israélien