Pékin met en garde Washington contre le risque de "conflit" et de "confrontation"

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Le ministre chinois des Affaires étrangères, Qin Gang
Le ministre chinois des Affaires étrangères, Qin Gang   -  Tous droits réservés  Mark Schiefelbein/Copyright 2023 The AP. All rights reserved

La Chine a accusé mardi les États-Unis d'attiser les tensions entre les deux puissances et mis en garde contre le risque de "conflit" et de "confrontation".

Les contentieux entre Pékin et Washington se sont multipliés ces dernières années : statut de Taïwan, tensions en mer de Chine méridionale, déséquilibre de la balance commerciale ou encore le traitement des musulmans ouïghours.

Le mois dernier, la destruction par les États-Unis d'un ballon chinois a encore tendu les relations, l'administration Biden accusant l'engin d'espionner son territoire, ce que la Chine dément fermement.

Leministre chinois des Affaires étrangères, Qin Gang, a estimé mardi que "si les États-Unis continuent de s'engager sur la mauvaise voie et ne freinent pas, aucun garde-fou ne pourra empêcher le déraillement" des relations entre Pékin et Washington.

Si cela se produit, "il y aura inévitablement un conflit et une confrontation", a ajouté Qin Gang, interrogé en conférence de presse.

La veille, le président Xi Jinping avait déploré "l'endiguement" et la "répression" des Occidentaux visant la Chine, citant nommément les États-Unis et appelant le secteur privé à davantage innover pour rendre son pays moins dépendant de l'étranger.

Les ambitions de Pékin dans les technologies de pointe sont la cible de restrictions croissantes, de la part de Washington et ses alliés, ce qui pousse les entreprises chinoises à redoubler d'efforts pour se passer d'importations cruciales.

La Chine et les États-Unis se livrent notamment une féroce bataille pour la fabrication des semi-conducteurs, ces composants électroniques indispensables au fonctionnement des smartphones, des voitures connectées mais aussi d'équipements militaires.

Au nom de la sécurité nationale, Washington a multiplié ces derniers mois les sanctions à l'encontre des fabricants de puces chinois, désormais entravés pour s'approvisionner en technologies américaines.

"Les facteurs incertains et imprévisibles ont considérablement augmenté" pour la Chine, a déclaré Xi Jinping selon un compte-rendu de l'agence de presse Chine nouvelle publié lundi soir. "Des pays occidentaux, menés par les États-Unis, ont mis en œuvre une politique d'endiguement, d'encerclement et de répression contre la Chine, ce qui a entraîné des défis sans précédent pour le développement de notre pays", a-t-il ajouté dans une inhabituelle critique directe de Washington.

Le dirigeant de 69 ans, qui va obtenir un inédit troisième mandat présidentiel dans quelques jours, s'exprimait devant des membres d'un comité consultatif lors de la session annuelle du Parlement chinois.