Prolongation de l'accord sur les céréales ukrainiennes, mais incertitudes sur la durée

La crise des céréales
La crise des céréales Tous droits réservés Gideon Maundu/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Gideon Maundu/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

A l'issue de négociations sous les auspices d'Ankara et de l'ONU, l'accord international sur l'exportation des céréales ukrainiennes a été étendu in extremis samedi. Mais Kyiv et Moscou divergent sur la durée de la prolongation.

PUBLICITÉ

A l'issue de négociations sous les auspices d'Ankara et de l'ONU, l'accord international de juillet 2022 sur l'exportation des céréales ukrainiennes, crucial pour éviter une crise alimentaire, a été étendu in extremis samedi mais Kyiv et Moscou divergeaient sur la durée de la prolongation.

Un accord "vital pour l'approvisionnement alimentaire mondial"

Objet de tractations depuis plusieurs semaines, la prolongation a été annoncée samedi par le président turc Recep Tayyip Erdogan qui s'est félicité de l'extension d'un accord "vital pour l'approvisionnement alimentaire mondial", menacé par les conséquences de l'invasion russe de l'Ukraine en février 2022. L'accord devait prendre fin samedi soir.

"L'Initiative céréalière de la mer Noire, signée à Istanbul le 22 juillet 2022, a été prolongée", a confirmé dans un communiqué le porte-parole du secrétaire général de l'ONU, Stéphane Dujarric.

**120 ou 60 jours ? La durée de la prolongation demeure floue

**

Ni les Nations unies ni Ankara n'ont donné de précisons sur la durée de la prolongation.

C'est le ministre ukrainien des Infrastructures Oleksandr Kubrakov qui, le premier, a affirmé que la prolongation avait été actée pour une période de 120 jours, conformément notamment au souhait des autorités turques.

"L'Initiative céréalière de la mer Noire est prolongée de 120 jours. Nous remercions Antonio Guterres, les Nations unies, le président Recep Tayyip Erdogan, le ministre (turc de la Défense) Hulusi Akar ainsi que tous nos partenaires, d'avoir confirmé cet accord", a-t-il déclaré sur Twitter.

Mais Moscou l'a vite contredit, en assurant que seule une prolongation de 60 jours avait été décidée.

"Nous voyons des déclarations des différentes parties selon lesquelles l'accord des céréales a été étendu de 120 jours", a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova. "Nous avons plusieurs fois répété que (...) la partie russe avait informé l'ensemble des parties prenantes que l'accord était prolongé de 60 jours", a-t-elle ajouté, citée par l'agence russe Interfax.

L'Initiative céréalière de la mer noire signée en juillet 2022 par l'Ukraine, la Russie et la Turquie, avec l'aide de l'ONU, a atténué la crise alimentaire mondiale provoquée par la guerre en Ukraine en permettant l'exportation de près de 25 millions de tonnes de maïs, de blé et autres céréales depuis les ports ukrainiens.

Selon ses termes, l'accord devait être "automatiquement prolongé pour la même période sauf si une des parties notifie à l'autre son intention d'y mettre fin ou de la modifier". Il avait été effectivement prolongé de 120 jours en novembre, jusqu'à ce samedi 18 mars 23h59 heure d'Istanbul.

Mais le 13 mars, la Russie, mécontente de l'application d'un deuxième accord devant faciliter ses propres exportations d'engrais, avait fait savoir qu'elle acceptait seulement une prolongation de 60 jours.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'UE a approuvé l'allocation de 2 milliards d'euros pour fournir des munitions à l'Ukraine

Guerre en Ukraine : Moscou annonce un accord avec Kyiv pour échanger 48 enfants

La Russie a attaqué Kostiantynivka, près du Donetsk, avec une bombe aérienne guidée