En visite à Chisinau, Charles Michel réaffirme le soutien de l'UE à la Moldavie

Le président du Conseil européen, Charles Michel, et la présidente de la Moldavie, Maia Sandu, à Chisinau, en Moldavie, le mardi 28 mars 2023.
Le président du Conseil européen, Charles Michel, et la présidente de la Moldavie, Maia Sandu, à Chisinau, en Moldavie, le mardi 28 mars 2023. Tous droits réservés Aurel Obreja/AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En visite officielle, le président du Conseil européen a promis le soutien de l'Union européenne face à l'agression russe.

PUBLICITÉ

Charles Michel a assuré la Moldavie du plein soutien de l'UE "en ces temps difficiles" sur la voie de la famille européenne.

En visite officielle, le président du Conseil européen a promis le soutien de l'Union européenne face à l'agression russe.

L'UE a mobilisé plus d'un milliard d'euros au cours de l'année écoulée pour soutenir la stabilité de la Moldavie, et Charles Michel a salué l'engagement du pays à mettre en œuvre des réformes.

"La Moldavie est un pays candidat à l'adhésion à l'Union européenne, a-t-il rappelé. C'est une chance historique pour votre pays et pour votre peuple, et je suis absolument convaincu qu'il faut la saisir et qu'elle sera saisie. La Russie continue d'attaquer le peuple libre d'Ukraine, et ici, en Moldavie, vous êtes fortement touchés par la guerre de la Russie contre l'Ukraine. Vous êtes de plus en plus la cible des services de renseignement militaire de la Russie".

Plusieurs manifestations antigouvernementales ont eu lieu en Moldavie ces dernières semaines, appelant à l'éviction de l'administration pro-européenne de Maia Sandu. Le gouvernement accuse la Russie d'essayer de déstabiliser le pays.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Moldavie, des élections locales menacées par l'ingérence russe

Guerre en Ukraine : les menaces qui pèsent sur la Moldavie

La Moldavie démantèle un groupe "orchestré par Moscou" pour déstabiliser le pays