Tuerie de Nashville : la police a publié les vidéos de son assaut dans l'école

Hommage aux victimes de la tuerie de l'école "Covenant School" de Nashville
Hommage aux victimes de la tuerie de l'école "Covenant School" de Nashville Tous droits réservés John Amis/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Tuerie de Nashville : la police a publié les vidéos de son assaut dans l'école pour abattre Audrey Hale.

PUBLICITÉ

Aux Etats-Unis, les autorités ont publié les vidéos de caméras piéton portées par les policiers lors de leur intervention dans l'école "Covenant School" de Nashville dans le Tennessee, où Audrey Hale, 28 ans, a abattu trois élèves et trois employés de l'établissement.

L'enquête a révélé que l'assaillant avait légalement acheté sept armes à feu dans une armurerie locale, et était suivi pour des problèmes psychiatriques.

Trois pièces de son arsenal -- deux fusils d'assaut et un pistolet -- ont été utilisées lundi matin pour semer la mort au sein de l'école chrétienne a déclaré mardi le chef de la police locale, John Drake, lors d'une conférence de presse.

Un manifeste retrouvé à son domicile

Après l'avoir décrit comme une jeune femme, les forces de l'ordre ont précisé qu'il s'agissait d'une personne transgenre de 28 ans, qui utilisait des pronoms masculins pour se décrire sur internet. Il avait été scolarisé enfant dans cet établissement et a été abattu par des policiers au dernier étage de l'école.

Le tireur était "suivi par un médecin pour des troubles émotionnels" mais était totalement inconnu des services de police, a précisé John Drake, sans donner plus de détails. "Nous n'avons toujours pas de mobile", a-t-il encore dit.

La veille, Audry Hale avait évoqué une attaque "ciblée" contre la "Covenant School", dont des plans détaillés ont été retrouvés au domicile de l'attaquant, et évoqué une possible "rancune" contre cette école qui défend des valeurs religieuses traditionnelles.

John Drake avait également reconnu "l'existence de théorie" autour de l'identité de genre de l'agresseur. "Nous suivons toutes les pistes et quand nous serons fixés, nous vous tiendrons au courant", avait-il ajouté.

Les éclaircissements pourraient venir d'écrits laissés par Audrey Hale. Lors d'une perquisition à son domicile, les forces de l'ordre ont en effet retrouvé un document qu'elles ont qualifié de "manifeste".

Juste avant le passage à l'acte, le jeune tireur avait par ailleurs envoyé un message à une connaissance pour l'informer que "quelque chose de mal" allait arriver. "Un jour, cela sera plus clair", avait écrit Audrey Hale, selon la chaîne locale WTVF. "J'ai laissé suffisamment de preuves derrière moi".

L'éternel problème des armes à feu aux États-Unis

Environ 400 millions d'armes à feu sont en circulation aux Etats-Unis, où elles ont causé en 2020 plus de 45.000 décès par suicide, accident ou homicide, selon les derniers chiffres des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC).

Pour la première fois cette année-là, les armes sont devenues la première cause de mortalité chez les jeunes de moins de 19 ans, avec 4.368 décès, devant les accidents de voiture et les overdoses, d'après les CDC.

Malgré tout, une majorité d'Américains restent très attachés au port d'armes, au nom du droit à l'autodéfense, et plusieurs voix se sont élevées pour regretter qu'il n'y ait pas eu d'employé armé dans l'école.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

États-Unis : arrestation du suspect d'un quintuple meurtre au Texas

Fusillade meurtrière dans une école à Nashville : les premières images de l'attaque

Fusillade de Nashville : Biden réitère son appel au Congrès pour l'interdiction des armes d'assaut