A Boutcha, l'Ukraine commémore le premier anniversaire de la libération de la ville martyre

Volodymyr Zelensky à Boutcha entouré des dirigeants moldave, croate, slovène et slovaque
Volodymyr Zelensky à Boutcha entouré des dirigeants moldave, croate, slovène et slovaque   -  Tous droits réservés  AP/Ukrainian Presidential Press Office
Par Euronews

Volodymyr Zelensky a présidé une cérémonie entouré des dirigeants moldave, slovène, slovaque et croate.

Il y a un an, le monde découvrait avec horreur les images filmées dans les rues de Boutcha

Les troupes russes s'étaient retirées, laissant derrière elles des centaines de morts. Selon les autorités ukrainiennes, quelques 400 corps ont été trouvés depuis dans la ville et 1000 au niveau régional.

"Lorsque Boutcha a été libérée, nous avons vu que le diable n'était pas quelque part, comme ça, mais ici sur terre", a dit ce vendredi Volodymyr Zelensky sur Telegram.

Un après, la vie reprend peu à peu à Boutcha, mais aucun des habitants n'a réussi à oublier ces semaines d'horreur.

"C'était une époque terrible. Ce n'est que lorsque nous avons reçu un "couloir vert" que nous avons pu partir. C'était très effrayant, il y avait beaucoup d'entre eux (ndlr : des militaires russes) sur la piste. Mais Dieu merci, nous avons survécu et nous avons pu sortir d'ici", se souvient une habitante.

De nombreuses victimes ont été enterrées à la va vite dans une fosse commune à côté de l'église. Andriy Golovin y est prêtre : "Il est important pour nous de ne pas vivre dans le passé, mais dans l'avenir. Pour vivre dans l'avenir, il faut non seulement gagner, vaincre les occupants, nos voisins forcés. Mais il est très important que le mal soit condamné."

La justice internationale enquête sur ces exécutions qualifiées de crimes de guerre. Moscou de son côté a toujours nié toute responsabilité dans les massacres et affirme qu'il s'agit d'une mise en scène.

À découvrir également