Le ministre ukrainien de la Défense juge l'aide des alliés "pas suffisante"

Le ministre ukrainien de la Défense Oleksiï Reznikov.
Le ministre ukrainien de la Défense Oleksiï Reznikov. Tous droits réservés Matthias Schrader/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les alliés de l'Ukraine se sont réunis vendredi sur la base américaine de Ramstein, en Allemagne.

PUBLICITÉ

Des soldats ukrainiens s'entraînent en République Tchèque. Ici, dans d’autres pays ou à Kyiv, l’Ukraine continue de préparer sa contre-offensive.

Et peut compter sur le soutien de ses alliés, réunis vendredi sur la base américaine de Ramstein, en Allemagne.

Mais entre stocks insuffisants, crainte d'escalade et problèmes logistiques, Européens et Américains se sont montrés plus prudents que Kyiv ne l'aurait souhaité.

La livraison d'avions de combat à l'Ukraine divise en particulier, l'Allemagne paraissant particulièrement réticente.

La Slovaquie et la Pologne ont commencé à fournir des chasseurs Mig-29 de conception soviétique. Mais l'envoi d'avions modernes de fabrication occidentale doit encore faire l'objet de discussions. 

"Heureusement, nous avons de bonnes ressources de la part des partenaires et plus de 54 pays sont représentés à Ramstein. Ils nous aident tous. Mais bien sûr, cette aide n'est pas suffisante et ne le sera jamais", a déclaré le ministre ukrainien de la Défense Oleksiï Reznikov.

Sur le terrain, les combats continuent de faire rage dans l’est de l’Ukraine, notamment à Bakhmout. La Russie affirme avoir atteint la partie ouest de la ville, toujours tenue par l’armée ukrainienne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Aide militaire à l'Ukraine : les alliés de Kyiv réunis à Ramstein

Guerre en Ukraine : Kyiv demande de nouvelles armes et munitions à ses alliés occidentaux

La situation dans le Donbass "s'aggrave", l'Allemagne livre "en urgence" un système Patriot