Drones : Washington accuse Moscou de "mentir"

La place Rouge à Moscou, le 3 mai 2023
La place Rouge à Moscou, le 3 mai 2023 Tous droits réservés Alexander Zemlianichenko/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Alexander Zemlianichenko/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Moscou accuse Washington d'avoir orchestré les possibles attaques de drones sur le Kremlin, la Maison Blanche accuse la Russie de "mentir".

PUBLICITÉ

"Nous n'avons rien à voir dans cette affaire" : Washington dément être lié à toute attaque sur le Kremlin et appelle à prendre avec "beaucoup précaution" les allégations russes.

Le porte-parole du Kremlin accuse lui sans détour les Etats-Unis d'avoir donné des ordres à Kiev.

Dmitri Peskov "ment, purement et simplement", répond John Kirby, le porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche.

L'authenticité des images de l'attaque n'a pas été vérifiéeet le chef de la diplomatie européenne craint un prétexte à une nouvelle escalade.

Josep Borrell, Haut représentant de l'UE pour les Affaires étrangères : "Nous demandons à la Russie de ne pas utiliser cette attaque présumée comme excuse pour poursuivre cette collation de la guerre. C'est ce qui nous préoccupe, les ressources qui peuvent être utilisées pour justifier plus d'enrôlement de personnes, de soldats, plus d'attaques contre l'Ukraine".

Au lendemain du possible incident au Kremlin, des drones ont frappé deux raffineries de pétrole dans le sud-ouest de la Russie, à proximité de l'Ukraine.

Selon le ministère russe des Affaires étrangères, les activités ukrainiennes de "sabotage" prennent "une ampleur sans précédent."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Iran se félicite de sa récente attaque massive contre Israël

L'Ukraine attend l'arrivée de l'aide américaine avec impatience

Sans le soutien américain, l'Ukraine risque de perdre de la guerre (patron de la CIA)