PUBLICITÉ

Au Pakistan, l’ex-premier ministre Imran Khan arrêté au tribunal

L'ancien Premier ministre du Pakistan Imran Khan
L'ancien Premier ministre du Pakistan Imran Khan Tous droits réservés K.M. Chaudary/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés K.M. Chaudary/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L’arrestation d’Imran Khan intervient au lendemain de la mise en garde de l’armée contre "les allégations sans fondement" prononcées selon elle par l’ex-premier ministre.

PUBLICITÉ

L'ancien Premier Ministre et leader de l'opposition, Imran Khan, a été arrêté ce mardi devant l'entrée du tribunal d'Islamabad par des agents de l'organisme national de lutte contre la corruption.

Il est notamment soupçonné de ne pas avoir déclaré l'ensemble des cadeaux diplomatiques reçus sous son mandat. Des montres de luxe, des bijoux de marque, des boutons de manchette ou des stylos en or. En 3 ans et demi de mandat, Imran Khan aurait reçu des dizaines de cadeaux lors de ses voyages officiels à l'étranger, notamment dans les pays du Golfe. La loi les autorise à conserver les cadeaux les moins chers ou à acquérir pour des sommes défiants toute concurrence les cadeaux les plus onéreux.

Il s'agit la troisième tentative d'arrestation à laquelle Imran Khan fait face. En mars dernier, des policiers ont été dépêchés pour le forcer à se présenter au tribunal... Une foule de supporters ont finalement empêché les forces de se rendre à son domicile.

Chef de gouvernement de 2018 à 2022, il a été écarté du pouvoir lors d'un vote de censure en avril dernier pour de multiples affaires de blanchiment d'argent et traffic d'influence... Des accusations qu'il a toujours dénoncé, évoquant un complot de "l'occident".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pakistan : les forces de police visées par un nouvel attentat, au moins dix morts

L'ex-président du Pakistan, Pervez Musharraf, est décédé à l'âge de 79 ans

Tensions à Tbilissi après l'arrestation d'un blogueur