Inondations en Italie : "urgent" d'activer le Fonds de solidarité de l'UE (Von der Leyen)

Ursula von der Leyen, Giorgia Meloni et Stefano Bonacini, gouverneur de l'Emilie-Romagne, le 25 mai 2023
Ursula von der Leyen, Giorgia Meloni et Stefano Bonacini, gouverneur de l'Emilie-Romagne, le 25 mai 2023 Tous droits réservés Michele Nucci/LaPresse michele.nucci@gmail.com
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ursula von der Leyen a estimé "urgent" ce jeudi d'activer le Fonds de solidarité de l'UE au profit de l'Italie, après les inondations meurtrières de la semaine dernière.

PUBLICITÉ

La présidente de la Commission européenne a survolé en hélicoptère ce jeudi avec la cheffe du gouvernement italien Giorgia Meloni l'Emilie-Romagne, riche région agricole du nord-est où des inondations et des glissements de terrain ont fait 15 morts et des milliards d'euros de dégâts.

"J'ai vu la terre dévastée. Pour beaucoup d'agriculteurs, c'est un désastre. Et le fonds d'urgence agricole doit être activé", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse à Bologne avec Mme Meloni.

Mais il est aussi "urgent d'activer le Fonds de solidarité" de l'Union européenne, a-t-elle ajouté.

Ce fonds créé en 2002 permet d'aider les Etats touchés par des catastrophes naturelles majeures, ayant entraîné des dégâts supérieurs à un seuil fixé pour chaque pays.

Ce fonds permet d'allouer en urgence "une petite avance" financière au pays touché, a rappelé Ursula von der Leyen. "Ensuite il faut évaluer les dégâts pour avoir une idée claire de ce que pourrait être la contribution européenne", a-t-elle précisé, soulignant que ce serait chose faite dans les trois mois.

"Une fois que nous aurons réussi, dans les prochaines semaines, à avoir une estimation complète des dégâts causés par les inondations, nous déposerons une demande d'activation du Fonds de solidarité", a assuré pour sa part Mme Meloni.

Le mécanisme de protection civile de l'UE a déjà, lui, été activé. Neuf pays, dont la France, la Belgique, la Slovénie et la Slovaquie, ont envoyé au total une centaine de personnels et plusieurs dizaines de pompes.

Rome a de son côté débloqué deux milliards d'euros d'aide d'urgence à l'Emilie-Romagne, où l'équivalent de six mois de pluie sont tombés en seulement 36 heures la semaine dernière.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En pleine bataille contre l'inflation, la BCE fête ses 25 ans

Inondations en Italie : la détresse des agriculteurs d'Émilie-Romagne, qui ont tout perdu

Von der Leyen à Kiev pour marquer la Journée de l'Europe