Attaque au Japon : quatre morts, le forcené arrêté

Des policiers couvrent un véhicule de police garé devant un bâtiment proche d'une maison où un homme s'est retranché à Nakano (26/05/2023).
Des policiers couvrent un véhicule de police garé devant un bâtiment proche d'une maison où un homme s'est retranché à Nakano (26/05/2023). Tous droits réservés 矢島崇貴/AP
Tous droits réservés 矢島崇貴/AP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Deux femmes et deux policiers figurent parmi les victimes. Les faits se sont produits dans la région de Nagano. Les motivations du suspect, un homme d'une trentaine d'années, demeurent inconnues.

PUBLICITÉ

La police japonaise a arrêté un forcené suspecté d'avoir tué quatre personnes, dont deux policiers, lors d'une attaque au couteau et à l'arme à feu dans une zone semi-rurale du département de Nagano, dans le centre du pays.

Une femme qui avait été blessée mais qui n'avait pas pu être secourue a succombé à ses blessures, portant le bilan à quatre morts.

Jeudi après-midi, une autre femme avait été poignardée dans le dos par le suspect, qui serait âgé d'une trentaine d'années. Le forcené avait ensuite tué par balle deux policiers qui venaient d'arriver sur les lieux, avant de se retrancher dans la maison qui appartenait à son père, puis d'être arrêté par la police.

La police locale avait précisé dans la nuit que deux femmes avaient pu quitter le bâtiment avant l'arrestation du suspect.

Les homicides volontaires sont très rares au Japon, où le port d'arme à feu est ultra-réglementé.

Mais le  pays a été ébranlé l'an dernier par le meurtre de l'ancien Premier ministre Shinzo Abe, tué avec une arme à feu artisanale alors qu'il prononçait un discours électoral à Nara, dans l'ouest du pays.

Et le mois dernier, un jeune homme a été interpellé après avoir lancé un engin explosif artisanal en direction du Premier ministre en exercice Fumio Kishida, qui effectuait un déplacement dans un petit port de pêche du département de Wakayama (ouest). M. Kishida s'en est sorti indemne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Tensions à Tbilissi après l'arrestation d'un blogueur

Benjamin Netanyahu réagit à la menace américaine de suspendre des livraisons d’armes

Guerre en Ukraine : la défense aérienne reste la priorité