EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Qatar : tour d'horizon des initiatives de développement durable

Qatar : tour d'horizon des initiatives de développement durable
Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'émission Qatar 365 part à la rencontre de ceux qui œuvrent pour protéger la planète, au Qatar.

PUBLICITÉ

Dans cet épisode de Qatar 365, il est question d’éviter le gaspillage. La protection de l'environnement par un mode de vie durable n'est pas un concept nouveau. Tour d'horizon des initiatives au Qatar.

Un ramadan vert

Alors que le soleil se couche sur la Cité de l'éducation de Doha, 1 500 personnes se rassemblent sous cette tente pour rompre le jeûne ensemble. Avec une touche de respect de l'environnement.

"Cet iftar est un peu spécial parce que nous visons le zéro déchet, explique Simon Jones, membre de Qatar FoundationLes emballages sont compostables et biodégradables, et tous les déchets alimentaires excédentaires sont mis dans une poubelle séparée, puis compostés et utilisés pour l'aménagement paysager de la Cité de l'éducation."

Euronews
Un iftar zéro déchet à la Cité de l’éducation de Doha, au Qatar.Euronews

Un effort commun est nécessaire pour s'assurer que tous les déchets alimentaires sont compostés et recyclés, réduisant ainsi l'empreinte carbone de la communauté.

"Dès que les gens ont fini leur repas, ils se dirigent vers les deux poubelles séparées, poursuit Simon Jones. L'une est destinée aux aux emballages des aliments. L’autre, aux restes de nourriture. Les déchets alimentaires sont collectés et acheminés vers une machine de compostage. Ils sont soumis à un cycle de 24 heures, puis laissés au repos pendant 14 jours avant d'être transformés en compost."

Des œuvres d'art en plastique et papier recyclés

Aisha Al Maadeed est convaincue que de petites actions réalisées par de nombreuses personnes peuvent avoir un impact important. En 2018, elle a fondé l'initiative qatarie Greener Future, basée sur la jeunesse, qui encourage les gens à donner la priorité à la planète.

"Il s'agit d'œuvres d'art que nous utilisons dans le cadre d'ateliers scolaires, dit-elle. Nous utilisons du plastique et du papiers recyclé dans ces œuvres d'art pour montrer aux enfants qu’il ne faut pas forcément jeter tous les déchets. Il est possible de les réutiliser, de les recycler."

Euronews
Aadel Haleem, Euronews (à gauche) et Aisha Al Maadeed, fondatrice de Greener Future.Euronews

Le message est qu'il faut prendre soin de l'environnement et sensibiliser les gens à ce sujet, poursuit-elle. Mais pas en les jugeant, seulement en leur expliquant pourquoi c'est important, parce qu’il s’agit de notre planète. Nous n'en avons pas d'autre, il n'y a pas de planète B."

Une plateforme dirigée par des jeunes, pour les jeunes

La protection de la planète est l'un des 17 objectifs de développement durable des Nations unies, adoptés en 2015. Pour les atteindre au niveau local, Oweis Al Salahi a aidé à lancer la seule initiative de bonnes pratiques des Nations unies dirigée par des jeunes dans le Golfe, SDGeneration Network.

Euronews
Oweis Al-Salahi, fondateur de SDGeneration Network.Euronews

"Tout commence par une prise de conscience des objectifs, explique-t-il. Et par la connaissance du problème et la manière dont nous pouvons apporter des solutions. Je suis convaincu que les jeunes doivent être présents à la table des négociations. Et bien sûr, collaborer et s'aligner sur les mêmes objectifs est un excellent premier pas vers le développement durable."

Un bédouin incite à planter des arbres

Ali Taleb Al Henzab, un militant bédouin de l'environnement, appelle chaque habitant du Qatar à planter un arbre ou à en préserver un. Il pense que les connaissances indigènes peuvent être utilisées pour protéger la planète.

"La première chose, qui est l'élément clé, c'est d’être respectueux, affirme-t-il. Les gens qui vont dans le désert ne doivent pas nuire à l'environnement. Nous devons laisser l'endroit tel qu'il était. Deuxièmement, nous plantons les plantes dans le sol en fonction de leur origine : les plantes des montagnes appartiennent aux montagnes, celles du désert appartiennent au désert, etc. Troisièmement, nous sélectionnons les arbres pendant la saison agricole en tenant compte de la position des étoiles et des zones de précipitations. Cette approche permet de réduire l'attention et les soins dont ils ont besoin."

Euronews
Ali Taleb Al Henzab.Euronews

Ali Taleb Al Henzab estime que les jeunes ont un rôle essentiel, qu'ils représentent l’avenir. 

"Il faut absolument leur faire comprendre que cet environnement leur appartient, dit-il. Lorsque nos enfants seront à leur tour confrontés à des défis environnementaux, il n'y aura peut-être pas de solutions immédiates. C'est pourquoi j'ai un message à adresser à tous les habitants de la planète : plantez des arbres. Que ce soit au bord des rivières, dans les champs ou même sur les toits, il est essentiel de planter des arbres, car nos vies en dépendent."

Des graines d'avocat transformées en couverts biodégradables

Des couverts jetables écologiques sont fabriqués par la start-up qatarie Enavra. Tout a commencé en 2019, lorsque Saoud Al Emadi et Abdullah Shaat étaient encore étudiants en ingénierie.

PUBLICITÉ

"Nous sommes allés dans certains cafés où les pailles en papier étaient très difficiles à utiliser pour boire, raconte Saoud. Nous avons donc proposé aux propriétaires l'idée d'un substitut respectueux de l'environnement et ils se sont montrés très intéressés."

Après avoir testé différents matériaux, les deux associés ont finalement découvert que les graines d'avocat mettaient beaucoup moins de temps que les autres à se décomposer naturellement.

"Les graines d'avocat, qui sont l'un des principaux déchets utilisés, possèdent le composant fondamental pour faire un bioplastique compostable et biodégradable", explique Saoud.

Réutilisation des bouteilles en plastique

Victoria Hamade a créé la start-up Refill2Save. Elle encourage les gens à réutiliser les bouteilles en plastique en les remplissant de produits de nettoyage qu'elle vend. Du savon pour les mains à la lessive, en passant par les nettoyants pour le sol, Victoria facilite la tâche de ses clients en leur apportant directement les produits.

PUBLICITÉ

"La station de remplissage se trouve dans la voiture, dit-elle. Nous voulons être mobiles, disponibles, pas seulement à Doha, mais aussi dans d'autres municipalités proches. Il est important de venir vers nos clients, car nous leur demandons de changer de mentalité."

Aujourd'hui, elle a garé sa station de recharge mobile devant l'Académie Awsaj de la Fondation du Qatar. Les élèves et les enseignants ont apporté leurs propres bouteilles en plastique vides pour obtenir une recharge du produit de nettoyage de leur choix. 

"Ce que je souhaite vraiment, c'est que les gens reviennent à la culture de la réutilisation, parce qu'il y a des décennies, c'est ce que nous faisions, explique Victoria. Nous réutilisions les bouteilles en verre pour le lait et d'autres produits de consommation. Et puis est arrivée cette culture du jetable qui s'est imposée. Je veux que nous revenions à la réutilisation."

Partager cet article

À découvrir également

Mettez-vous en appétit avec les cuisines du monde entier que l'on trouve au Qatar