PUBLICITÉ

Catastrophe ferroviaire en Inde : au moins 288 morts dans une collision entre plusieurs trains

Des secouristes près de Balasore, sur le site de l'accident qui a fait 288 morts dans l'Est de l'Inde.
Des secouristes près de Balasore, sur le site de l'accident qui a fait 288 morts dans l'Est de l'Inde. Tous droits réservés DIBYANGSHU SARKAR/AFP or licensors
Tous droits réservés DIBYANGSHU SARKAR/AFP or licensors
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une collision entre trois trains a fait au moins 288 morts et 850 blessés vendredi soir dans l'est de l'Inde, et les secours s'efforcent samedi de désincarcérer les nombreux voyageurs pris au piège sous les carcasses métalliques des wagons.

PUBLICITÉ

Le drame est survenu près de Balasore, à environ 200 kilomètres de Bhubaneswar, la capitale de l'Etat d'Odisha.

Le directeur général des services d'incendie de l'Etat d'Odisha, Sudhanshu Sarangi, a indiqué que le bilan a atteint 288 morts. "Les opérations de secours continuent sur place, et elles ne seront pas terminées avant plusieurs heures", a-t-il ajouté.

Un haut représentant du gouvernement régional, Pradeep Jena, a pour sa part précisé qu'environ 850 personnes avaient été hospitalisées.

Un défilé incessant d'ambulances a déposé dans la nuit des blessés à l'hôpital du district de Bhadrak, où les survivants sont soignés dans des locaux surpeuplés.

Piégés sous des amas de ferraille

Selon Amitabh Sharma, le directeur des chemins de fer indiens, deux trains de voyageurs ont été "activement impliqués dans l'accident". Un troisième train, un convoi de marchandises, stationnait sur le site où s'est produit la tragédie, a-t-il déclaré sans fournir d'autres détails. "Le nombre de victimes sur le terrain ou de blessés est très difficile à évaluer pour le moment", a expliqué M. Sharma, car de nombreux passagers restent probablement pris au piège dans les décombres.

"Nous avons préparé tous les grands hôpitaux publics et privés, du site de l'accident à la capitale de l'Etat, en vue de prendre en charge les blessés", a déclaré SK Panda, un porte-parole des autorités régionales.

Le Premier ministre indien Narendra Modi s'est pour sa part dit "affligé".

Accidents meurtriers

"Mes pensées vont aux familles endeuillées. Que les blessés se rétablissent rapidement", a tweeté M. Modi, ajoutant qu'il s'était entretenu avec le ministre des chemins de fer, Ashwini Vaishnaw, pour faire "le point sur la situation".

L'Inde a connu plusieurs autres catastrophes ferroviaires dans le passé, mais la sécurité sur les rails s'est considérablement améliorée ces dernières années grâce à de nouveaux investissements massifs et à des mises à niveau technologiques.

L'accident ferroviaire le plus meurtrier dans ce pays est celui du 6 juin 1981 quand, dans l'Etat de Bihar (est), sept wagons d'un train qui traversait un pont, sont tombés dans un fleuve, le Bagmati, faisant entre 800 et 1000 morts.

Autre accident récent particulièrement meurtrier: le 20 novembre 2016, le train express Patna-Indore, à bord duquel se trouvaient 2000 personnes, avait déraillé tôt le matin dans une zone rurale de l'Etat de l'Uttar Pradesh (nord), à une heure où la plupart de ses passagers dormaient. La catastrophe avait fait 146 morts et environ 180 blessés.

Depuis le début du siècle, 13 accidents ferroviaires, dont au moins trois causés par des attentats, ont chacun fait plus de 50 morts.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Espagne : une collision ferroviaire fait 13 blessés

Près d'un milliard d'électeurs appelés aux urnes en aux urnes en Inde

En Inde, la colère des agriculteurs réprimée par des gaz lacrymogènes