EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : la situation au 7 juin 2023, cartes à l'appui

Sasha Vakulina
Sasha Vakulina Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Institut pour l'étude de la guerre estime que l'équilibre des preuves, du raisonnement et de la rhétorique suggère que les Russes ont délibérément endommagé le barrage de Kakhovka.

PUBLICITÉ

L'Institut pour l'étude de la guerre (ISW) ne peut pas offrir une évaluation définitive de la responsabilité de l'incident du barrage de Kakhovka à l'heure actuelle, mais estime que l'équilibre des preuves, du raisonnement et de la rhétorique suggère que les Russes ont délibérément endommagé le barrage.

En octobre dernier, le think thank a publié l'évaluation suivante : "Les Russes ont un intérêt plus grand et plus clair que les Ukrainiens à inonder le cours inférieur du Dniepr malgré les dommages causés à leurs propres positions et forces défensives."

L'ISW a, à ce moment, déclaré que l'Ukraine n'avait aucun intérêt matériel à faire sauter le barrage et qu'à l'inverse, la Russie pourrait utiliser l'inondation pour élargir le Dniepr et compliquer les tentatives ukrainiennes de contre-offensive sur ce cours d'eau déjà difficile à franchir.

Des sources russes ont exprimé une inquiétude intense et explicite quant à la possibilité que l'Ukraine se prépare à traverser le fleuve et à contre-attaquer dans la région de Kherson, sur la rive orientale.

Fin avril, l'ISW a rapporté que les forces ukrainiennes avaient établi une présence durable dans certaines zones de la région de Kherson, sur la rive orientale, mais pas de tête de pont.

Des images géolocalisées publiées le 23 avril indiquent que les forces ukrainiennes opéraient dans des zones situées au nord-ouest d'Oleshky, sur la rive orientale du Dniepr.

Le 1e juin, l'ISW a déclaré : "Les forces ukrainiennes continuent d'opérer dans le delta de la rivière du Dniepr."

Des images de combat géolocalisées publiées le 1er juin montrent des frappes d'artillerie russes contre des forces ukrainiennes sur une partie d'une île.

L'ISW indique que les images disponibles du 6 juin suggèrent que les inondations ont emporté les positions ukrainiennes près du littoral du Dniepr et ont forcé les formations ukrainiennes à évacuer sous les tirs de l'artillerie russe.

Les responsables ukrainiens ont assuré que les dommages causés au barrage et les inondations qui ont suivi n'entraveront pas les préparatifs de la contre-offensive.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Barrage détruit en Ukraine : des bombardements touchent des évacuations de civils

Catastrophe de Kakhovka : "c'est une bombe environnementale de destruction massive"

Destruction du barrage de Kakhovka : Kyiv et Moscou s'accusent mutuellement