EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Les agriculteurs polonais ne veulent plus des céréales ukrainiennes

Euronews
Euronews Tous droits réservés Michael Svarnias/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Michael Svarnias/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
Par Magdalena Chodownik
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Cinq pays européens, dont la Pologne, renouvellent l'interdiction sur les importations de céréales ukrainiennes. En cause une concurrence jugée déloyale par les agriculteurs polonais.

PUBLICITÉ

L'Union européenne a renouvelé l'interdiction des importations de céréales ukrainiennes dans cinq pays parmi les 27, dont la Pologne. Cette décision est liée au mécontentement des agriculteurs polonais, notamment,  qui, face à la concurrence ukrainienne, se sont retrouvés avec des céréales invendues.

"Nous avons répondu à leur principale demande, à savoir l'arrêt de la pression sur les importations de céréales en provenance d'Ukraine. Aujourd'hui, cette autorisation n'existe pas, elle n'est pas légale jusqu'au 15 septembre au moins, ces céréales ne seront pas acheminées vers la Pologne, seul le transit est possible", explique  Krzysztof Ciecióra, sous-secrétaire d'État au ministère de l'agriculture et du développement rural :

Mais la décision de l'Union européenne, soutenue par le gouvernement, apporte un soulagement temporaire. Pour les agriculteurs polonais, elle n'est pas satisfaisante car le même problème pourrait se présenter à nouveau dans quelques mois.

"Aujourd'hui, on dit qu'il sera complètement interdit, mais jusqu'au 15 septembre. Il ne nous donne pratiquement rien. L'agriculture est une profession qui a besoin de se projeter", juge Wieslaw Gryn, agriculteur. "Les agriculteurs ont perdu ces avantages du jour au lendemain, parce qu'ils vendaient à un prix beaucoup plus bas. Aujourd'hui, nous ne savons pratiquement pas quoi semer, quoi cultiver pour que ce soit commercialisable. Cela a sapé la stabilité, même les contacts entre les moulins et les usines de mélange d'aliments pour animaux se sont rompus, alors qu'il y avait déjà des cycles d'approvisionnement permanents, cette chaîne contrôlée "de la ferme à la table" s'est fissurée. Nous ne devrions pas être en concurrence avec l'Ukraine".

Face aux importations d'Ukraine, les experts en politique agricole souligne que la production polonaise respecte les normes européennes et contribue également à la sécurité alimentaire en Europe.

"Le problème de la concurrence de l'agriculture ukrainienne pour l'agriculture polonaise est très sérieux", analyse Sonia Sobczyk-Grygiel du think tank Polityka Insight. "Sur quoi repose-t-il ? Étant donné que l'Ukraine dispose de très bonnes conditions de production agricole, sa main-d'œuvre est moins chère. La leçon à tirer est que les Polonais doivent se préparer et développer une stratégie multipartite, mais c'est aussi un appel à l'Union européenne pour qu'elle évalue, au moment de prendre des décisions, les conséquences de telles réglementations".

"Le blocage des importations de céréales ukrainiennes est une solution temporaire qui ne satisfait aucune des parties. Compte tenu de l'intérêt de cette coopération, ainsi que de l'approche de l'Ukraine avec l'UE, des solutions systématiques et à long terme sont nécessaires", conclut Magdalena Chodownik, pour Euronews, depuis Rogow.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pologne : un mort dans l'explosion d'une usine d'armement

Donald Tusk en campagne pour inciter les Polonais à aller voter

Pourquoi le projet de coalition conservatrice PPE-CER pourrait-il s'effondrer en Pologne ?