PUBLICITÉ

Barrage de Kakhovka : plusieurs villages face à une pénurie d'eau

Village ukrainien de Hrushivka
Village ukrainien de Hrushivka Tous droits réservés EVN
Tous droits réservés EVN
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les agriculteurs de plusieurs localités sont privés de l'eau de retenue traditionnellement utilisée pour irriguer les cultures

PUBLICITÉ

Le village ukrainien de Hrushivka fait face à une deuxième guerre depuis la rupture partielle du barrage de Kakhovka. Ici les terres agricoles sont traditionnellement irriguées par les eaux de retenue du barrage.

Dans plusieurs localités, les agriculteurs font face comme ils peuvent à la pénurie. "Nous prenions l'eau du réservoir de Kakhovka. Maintenant, nous avons apporté tout ce matériel, pour la pomper d'une manière ou d'une autre. J'ai besoin de 40 à 50 mètres cubes d'eau par jour pour l'hectare de serres que je possède. J'ai apporté cinq mètres cubes aujourd'hui. Alors, comment puis-je cultiver ?", explique Volodymyr Igolnik.

L'irrigation agricole n'est pas le seul problème, dans ce village de 4 000 habitants. Si Volodymyr se bat pour ses cultures, d'autres creusent des trous pour tenter de stocker l'eau.

Svetlana Varavina est une habitante de Hrushivka : "nous avons compris qu'il n'y aurait pas d'eau, mon mari et mon fils ont creusé un trou. Créer un autre bassin d'eau potable coûterait très cher. Mais nous voulons cultiver nos tomates, les légumes sont très chers maintenant. Nous voulons en avoir pour nous et pour nos enfants".

Les autorités ukrainiennes distribuent de l'eau potable aux villages les plus touchés par la rupture du barrage. Dans ce village et dans d'autres, il n'y a pas d'eau courante, ce qui cause un grave danger pour les plus âgés.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Russie poursuit son offensive dans le nord-est de l'Ukraine

L'Ukraine plongée dans l'obscurité alors que la Russie s'attaque au réseau électrique

Guerre en Ukraine : les troupes russes gagnent du terrain