PUBLICITÉ

Semi-conducteurs : L’Allemagne casse sa tirelire pour obtenir la future usine d’Intel

Poignée de main entre le chancelier allemand Olaf Scholz et le PDG d'Intel, Pat Gelsinger
Poignée de main entre le chancelier allemand Olaf Scholz et le PDG d'Intel, Pat Gelsinger Tous droits réservés AP Photo/Markus Schreiber
Tous droits réservés AP Photo/Markus Schreiber
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pour accueillir la future usine du géant américain des semi-conducteurs, l'Allemagne a décidé de casser sa tirelire, offrant une aide de près de 10 milliards d'euros, bien plus que prévu.

PUBLICITÉ

Après Tesla, Intel. L'Allemagne vient une nouvelle fois de remporter le gros lot en réussissant à convaincre le groupe américain d'installer son usine européenne de semi-conducteurs à Magdebourg, à une centaine de kilomètres de Berlin.

Le gouvernement allemand va contribuer à hauteur de 10 milliards d'euros... Une somme record critiquée par les économistes, que Berlin justifie par sa nécessité stratégique.

Cette première usine européenne devrait permettre à l'Europe de réduire sa dépendance à la Chine et aux Etats-Unis pour la production de micropuces.

Nous ne pouvons pas permettre que des technologies stratégiques soient réalisées en Asie ou exclusivement en Amérique. Nous, en tant qu'Europe, devons avoir une certaine autosuffisance et être également capables de fournir nous-mêmes des produits clés décisifs" explique Reiner Haseloff, Président du Land de Saxe-Anhalt.

La construction de l'usine devrait être achevée d'ici 2027, et devrait créer des milliers d'emplois dans le Land de Saxe-Anhalt selon le gouvernement fédéral.

Intel prévoit également d'implanter une nouvelle usine d'assemblage de micropuces à Wrocław, dans l'Ouest de la Pologne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Union européenne s'accorde pour doper la production de semi-conducteurs

43 milliards d'euros pour faire de l'UE un acteur mondial des semi-conducteurs

Espionnage pour le compte de la Chine: arrestations en Allemagne et Royaume Uni