PUBLICITÉ

Evguéni Prigojine : "un jour la Russie se réveillera et s'apercevra que la Crimée est ukrainienne"

Artillerie ukrainienne dans la région de Donestsk, le 20 juin 2023
Artillerie ukrainienne dans la région de Donestsk, le 20 juin 2023 Tous droits réservés Evgeniy Maloletka/Copyright 2020 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Evgeniy Maloletka/Copyright 2020 The AP. All rights reserved
Par Kirsten Ripper
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le chef des mercenaires de Wagner accuse le ministère russe de la Défense de dissimuler ses diffultés en Ukraine. Evguéni Prigojine estime que la Russie risque de perdre la Crimée.

PUBLICITÉ

Le chef des mercenaires de Wagner, Evguéni Prigojine, accuse le Kremlin de dissimuler les pertes en homme et en territoires face à la contre-offensive ukrainienne. "Ils mentent au peuple", estime-t-il dans un message audio de quatre minutes.

Le chef de Wagner soupçonne les Ukrainiens de chercher à atteindre l’estuaire de Molotchny Lyman, sur la mer d’Azov, pour couper la ligne des territoires occupés qui relient la Russie à la Crimée.

Un jour la Russie se réveillera et s'apercevra que la Crimée est ukrainienne
Evguéni Prigojine
Chef du groupe de mercenaires Wagner

"Un jour la Russie se réveillera et s'apercevra que la Crimée est ukrainienne. C'est une trahison directe des intérêts de la Fédération de Russie", dit ainsi Evguéni Prigojine

La Russie avait annexé la péninsule ukrainienne de Crimée en 2014 au mépris du droit international.

"Si l'ennemi atteint Molotchniï Lyman, alors tous les territoires pris au cours « l'opération militaire spéciale » retourneront à l'ennemi" prédit-il.

Evguéni Prigojine accuse le commandement militaire, dont le ministre de la Défense Sergueï Choïgou, de communiquer sur des faits qui ne correspondent pas à "la réalité".

Le conseiller ukrainien au ministre des Affaires intérieures, Anton Guerachenko, estime qu'Evuéni Prigojine "panique". 

Au cours des derniers mois, Prigojine s'était plaint à plusieurs reprises que ses mercenaires ne recevaient pas assez d'armes et de munitions de la part du ministère russe de la Défense. Et il n'avait cessé de critiquer le commandement militaire.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Russie accuse l'Ukraine d'avoir mené l'attaque contre le pont de Crimée

La Russie affirme avoir neutralisé dix drones ukrainiens lancés en Crimée annexée

Guerre en Ukraine : les troupes russes gagnent du terrain