Jeux européens de Cracovie : une affluence faible pour cette compétition qui suscite des critiques

Lors des Jeux européens de 2023 en Pologne, le 22 juin
Lors des Jeux européens de 2023 en Pologne, le 22 juin Tous droits réservés Szilard Koszticsak/MTI - Media Service Support and Asset Management Fund
Par Magdalena Chodownik
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors que l'Europe de l'Est est secouée par l'inflation et la guerre en Ukraine, les jeux européens de 2023 à Cracovie n'ont pas attiré les foules, suscitant des critiques.

PUBLICITÉ

Ce sont "les Jeux de l'argent brûlé" selon Tomasz Urynowicz, membre du conseil de la région de Craovie. "Ils ontattiré__environ 20 000 personnes à Cracovie, ce qui n'est pas mieux que lors d'un week-end moyen" critique-t-il.

"Dans le sport" poursuit-il, "les résultats ne suffisent pas, il y a aussi l'affluence, la foule, l'enthousiasme, mais là, il n'y a pas de fans, ni d'enthousiasme" fustige-t-il.

"Tant de fonds ont été dépensés qui ne seront pas remboursés, tant d'événements ont lieu ici qui se sont révélés être un fiasco" critique-t-il.

De son côté, la mairie de Cracovie voit le verre à moitié plein, en estimant que les retombées se chiffraient à environ 400 millions de zlotys pour le territoire.

"La ville a reçu 350 millions de zlotys pour des investissements dans les infrastructures, pour la construction, la réfection des routes, et 150 millions de zlotys pour des investissements dans l'infrastructure sportive" explique Monika Chylaszek, porte-parole de la municipalité.

"La contribution de la ville à l'organisation a été de 100 millions, un rapide calcul permet de dire que Cracovie a donc gagné 400 millions grâce à cet événement" dit-elle.

Du côté des organisateurs des Jeux, la satisfaction reste de rigueur, même s'ils soulignent que le calendrier de l'événement a été contrarié par des facteurs externes.

"Nous préparons des événements depuis un an et demi, alors qu'en Pologne on parlait beaucoup de la situation de guerre, de l'inflation, de la situation post-pandémique , mais nous sommes restés ici en pleine possession de nos moyens" indique Dawid Glen, porte-parole des Jeux Européens 2023.

"Bien sûr, les tribunes n'étaient pas pleines tous les jours, mais lors des derniers matches, elles étaient pleines" conclut-il.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Pologne et les pays baltes s'inquiètent du risque de "tueurs en série" de Wagner près de chez eux

Au sommet de l'UE, Hongrie et Pologne contestent un accord sur la réforme de l'asile

Pologne : des descendants de victimes du nazisme réclament des compensations à l'Allemagne