EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Carlo Ancelotti sera sélectionneur du Brésil à partir de juin 2024

Carlo Ancelotti
Carlo Ancelotti Tous droits réservés ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/AFP or licensors
Tous droits réservés ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/AFP or licensors
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une source interne à la Confédération brésilienne de football a annoncé mardi à l'AFP que Carlo Ancelotti allait devenir le sélectionneur du Brésil après la Copa America 2024, qui se déroulera aux Etats-Unis.

PUBLICITÉ

L'annonce, faite par une source qui n'a pas souhaité être identifiée, de la venue prochaine de l'entraîneur italien de 64 ans au pays de Pelé met fin à des mois de négociations entre l'Européen et le patron de la fédération brésilienne, Ednaldo Rodrigues, qui a toujours considéré l'Italien comme son option privilégiée pour relancer une Seleçao en quête d'un second souffle après avoir accumulé les revers.

Ancelotti est sous contrat avec le Real Madrid jusqu'à juin 2024 et il a dit publiquement qu'il souhaite continuer jusque-là. Il prendra les rênes de la Seleçao à partir de la Copa America 2024, organisée l'an prochain aux Etats-Unis (20 juin-14 juillet).

Quelques minutes avant cette annonce, la CBF a indiqué dans un communiqué que le Brésilien Fernando Diniz, entraîneur de Fluminense, club de Rio de Janeiro, dirigerait l'équipe quintuple championne du monde jusqu'à ce qu'Ancelotti prenne ses fonctions de sélectionneur.

Diniz "est un entraîneur qui vraiment a un projet de jeu très semblable à celui de l'entraîneur qui prendra ses fonctions à partir de la Copa America, Ancelotti", a déclaré le patron de la CBF, selon des déclarations relayées par les portails brésiliens UOL et Globo Esporte.

Le sélectionneur brésilien Tite, qui était en place depuis 2016, a quitté son poste après la défaite contre la Croatie en quarts de finale du Mondial au Qatar en décembre.

Ancelotti deviendra le quatrième étranger à prendre les rênes de la Seleçao, le premier en près de 60 ans.

L'Italien avait pourtant déclaré à plusieurs reprises qu'il prendrait sa retraite après ce dernier passage au Real, après près de 30 ans passés sur les bancs de touche.

Mais il s'est finalement laissé séduire par le Brésil, pays où le football est roi, pour reprendre en main une Seleçao qui ne fait plus rêver.

Jusqu'à la prise de fonction de Carlo Ancelotti, Fernando Diniz, 49 ans, se partagera entre la direction technique de Fluminense et la sélection brésilienne.

Diniz sera donc à la tête des Brésiliens pour leur entrée en lice dans les éliminatoires de la zone Amérique du Sud en vue de la Coupe du monde aux Etats-Unis, au Mexique et au Canada en 2026. L'équipe affrontera la Bolivie et le Pérou en septembre.

"Le meilleur du monde"

Le recrutement d'Ancelotti est une manière de répondre à un défi de taille: les quintuples champions du monde courent après leur sixième étoile depuis plus de 20 ans et leur dernier titre de 2002.

Eliminée en quarts de finale des deux derniers Mondiaux, encore traumatisée par le 7-1 à domicile par l'Allemagne en demies en 2014, la Seleçao cherche à renouer avec sa gloire.

D'autant plus que les voisins et rivaux historiques argentins sont en état de grâce, avec le titre de la Copa América remporté en plein Maracana, à Rio de Janeiro, en 2021, et surtout la consécration suprême l'an dernier au Qatar.

Pour tenter de retrouver son éclat en vue du Mondial-2026, le Brésil fait donc appel à un technicien au palmarès époustouflant, le seul à avoir mené des équipes au titre national dans les cinq principaux championnats européens (Italie, Angleterre, France, Allemagne et Espagne).

"Carletto" a également remporté quatre Ligues de Champions en tant qu'entraîneur, deux avec le Milan AC (2003 et 2007) et deux avec le Real (2014 et 2022).

Mais c'est aussi pour son flegme et la proximité avec les joueurs qu'il a été choisi par le Brésil.

"Nous sommes allés le chercher pour son palmarès, mais aussi parce que c'est une bonne personne, (...) ceux qui ont travaillé avec lui disent qu'il est ouvert, cultivé, et qu'il apprécie le football brésilien", a déclaré récemment le président de la CBF à la chaîne beIN Sports.

Reste à savoir s'il sera aussi à l'aise dans ce nouveau rôle de sélectionneur, sans le contact avec les joueurs au quotidien.

PUBLICITÉ

Au tout début de sa carrière d'entraîneur, en tant qu'assistant de son mentor Arrigo Sacchi, Ancelotti a eu l'amère expérience de perdre une finale de Coupe du monde aux tirs aux buts avec l'Italie face à la Seleçao en 1994.

En tant que sélectionneur, il sera amené à retravailler avec Vinicius Jr, Rodrygo et Eder Militao, éléments-clé de son dernier passage au Real, où il a raflé six titres.

"C'est le meilleur entraîneur du monde", a dit de lui Vinicius, 22 ans, qui a énormément progressé sous les ordres de l'Italien. Vinicius sera appelé à prendre la tête de la nouvelle génération de joueurs brésiliens, d'autant que plane l'incertitude sur la suite de la carrière internationale de Neymar, 31 ans.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Sport : tout savoir sur le padel, discipline en pleine ascension

Football : Karim Benzema poursuit sa carrière en Arabie saoudite

Espagne : le Real Madrid annonce porter plainte après les insultes racistes envers Vinicius