La Corée du Nord lance un missile balistique de longue portée

Un télévision diffuse l'annonce d'un tir nord-coréen, au Japon, le 12 juillet 2023.
Un télévision diffuse l'annonce d'un tir nord-coréen, au Japon, le 12 juillet 2023. Tous droits réservés Ahn Young-joon/ AP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Selon un porte-parole du ministère nord-coréen de la Défense, les Etats-Unis ont "intensifié leurs activités d'espionnage au-delà du niveau de guerre".

PUBLICITÉ

Un nouveau tir inquiétant. La Corée du Nord a tiré un nouveau missile balistique après le passage présumé d'un avion espion américain près de son territoire. Le projectile aurait attéri dans les eaux internationales entre la péninsule coréenne et le Japon.

L'information, diffusée par la télévision publique nord-coréenne, a été fermement condamnée par Washington. Les pays voisins, notamment la Corée du Sud et le Japon restent en alerte.

"Une conversation téléphonique entre le Japon, les États-Unis et la Corée du Sud au niveau du directeur général du ministère des Affaires étrangères vient d'avoir lieu. Le gouvernement répondra en étroite coopération avec les États-Unis, la Corée du Sud et la communauté internationale, y compris au Conseil de sécurité des Nations unies, et continuera de faire tout son possible pour collecter, analyser et surveiller les informations afin de protéger la vie et les biens des personnes" a déclaré Hirokazu Matsuno, Secrétaire général du cabinet japonais.

Cela faisait trois mois que le régime nord-coréen n'avait pas effectué de tir de missile intercontinental. Le projectile aurait volé pendant 70 minutes, et atteint une altitude maximale de 6 kilomètres avant d'atterrir dans les eaux internationales entre la péninsule coréenne et le Japon.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Kim Jong Un bientôt en visite officielle en Russie : rencontre prévue avec Vladimir Poutine

Kim Jong Un a invité Moscou et Pékin pour célébrer le "Jour de la Victoire"

Un exercice militaire d'ampleur inédite réunit la Corée du Sud et les États-Unis