EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Kim Jong Un a invité Moscou et Pékin pour célébrer le "Jour de la Victoire"

Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou reçu par son homologue nord-coréen, Kang Sun Nam, à l'aéroport de Pyongyang, le 25 juillet 2023
Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou reçu par son homologue nord-coréen, Kang Sun Nam, à l'aéroport de Pyongyang, le 25 juillet 2023 Tous droits réservés AP
Tous droits réservés AP
Par euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ce sont les premières visites étrangères officielles connues en Corée du Nord depuis la pandémie de Covid-19. Le ministre russe de la Défense a été envoyé, tout un symbole.

PUBLICITÉ

La Corée du Nord a déroulé le tapis rouge pour le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou. Des délégations de Moscou et de Pékin doivent assister aux commémorations du 70e anniversaire de la guerre de Corée. C'est, demain, jeudi, que les célébrations dites du "Jour de la Victoire" se tiendront à Pyongyang. Le "Jour de la victoire" marque la signature de l'accord d'armistice ayant mis fin à la guerre de Corée le 27 juillet 1953.

La Russie est l'un des fidèles alliés de Pyongyang. 

Depuis son arrivé, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou s'est entretenu avec avec son homologue nord-coréen, Kang Sun Nam : 

"La RPDC est un partenaire important de la Russie, avec lequel nous sommes liés par une frontière commune et une riche histoire de coopération", a déclaré le ministre, cité dans un communiqué de son ministère. 

Le responsable russe a aussi dit vouloir "renforcer la coopération" militaire entre les deux pays.

Le dictateur nord-coréen Kim Jong Un a toujours manifesté un soutien sans faille à l'invasion de l'Ukraine par la Russie et aurait fourni des roquettes et des missiles à Moscou, affirme Washington.

La Chine a également confirmé qu'elle enverrait une délégation dirigée par Li Hongzhong, membre du Bureau politique du Parti communiste. Elle doit arriver à Pyongyang dans le courant de la journée de ce mercredi. 

Les premières visites étrangères officielles connues en Corée du Nord depuis la pandémie de Covid-19

Selon Park Won-Gon, professeur à l'université Ewha de Séoul, le fait que le ministre russe de la Défense se soit rendu à Pyongyang alors que son pays est en guerre est "très significatif".

"Même si le système de quarantaine d'urgence reste en place, Kim Jong Un a peut-être ressenti le besoin de montrer quelque chose à son peuple lors des célébrations du Jour de la Victoire", a expliqué l’universitaire.

"Quant aux Chinois et aux Russes, leur présence pourrait envoyer un "message fort et unifié" aux Etats-Unis, a-t-il ajouté.

Sources additionnelles • AFP, AP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un soldat américain en Corée du Nord après avoir franchi la frontière avec le Sud

La Corée du Nord lance un missile balistique de longue portée

Les Etats-Unis accusent la Corée du Nord de "tourner en ridicule" le Conseil de sécurité de l'ONU