EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Ukraine : la région d'Odessa à nouveau la cible de frappes massives

Une ukrainienne dans son immeuble endommagé après une attaque de drone russe à Odessa le 10 juin 2023
Une ukrainienne dans son immeuble endommagé après une attaque de drone russe à Odessa le 10 juin 2023 Tous droits réservés OLEKSANDR GIMANOV/AFP
Tous droits réservés OLEKSANDR GIMANOV/AFP
Par Euronews avec AFP&AP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Deuxième nuit consécutive de panique à Odessa. La région dans le sud de l'Ukraine a été visée par des frappes russes. Cette série d'attaques fait suite à l'expiration d'un accord céréalier important.

PUBLICITÉ

Moscou a ciblé la région ukrainienne d'Odessa tôt mercredi pour la deuxième nuit de suite depuis l'expiration d'un accord céréalier crucial, a accusé le gouverneur local.

Soixante-mille tonnes de céréales destinées à l'exportation et entreposées dans le port ukrainien de Tchornomorsk, près d'Odessa, ont été détruites dans les frappes russes de la nuit, a affirmé mercredi le ministre ukrainien de l'Agriculture.

"Il faudra au moins un an pour réparer intégralement les infrastructures endommagées. Dans le port de Tchornomorsk, 60 000 tonnes de céréales ont également été détruites, qui auraient dû être (...) expédiées par le couloir céréalier il y a 60 jours", a annoncé Mykola Solsky, dans un communiqué publié sur le site de son ministère.

Dans la matinée sur Telegram, le président ukrainien Volodymyr Zelensky, a accusé Moscou d’avoir « délibérément ciblé » des sites utilisés pour l’exportation des céréales. 

Le Kremlin de son côté déclare prendre ainsi sa "revanche" après la destruction partielle du pont de Crimée lundi.

L’armée de l’air ukrainienne a affirmé mercredi matin avoir détruit 23 des 32 drones explosifs et 13 des 16 missiles de croisière Kalibr lancés par les forces russes sur la région d’Odessa, dans le sud du pays, dans la nuit de mardi à mercredi. Au total, cette nouvelle salve d’attaques a fait au moins douze blessés au cours de la nuit dans cette région ukrainienne, selon son gouverneur, Oleh Kiper.

M. Kiper avait prié les "habitants de toute la région d'Odessa" de **rester dans les abris.**Au cours de la nuit, des alertes aériennes ont également retenti dans une dizaine de régions ukrainiennes.

Sur une vidéo diffusée sur Telegram affirmant montrer les conséquences de l'attaque mais que l'AFP n'a pu vérifier, les fenêtres d'un bâtiment de plusieurs étages apparaissent endommagées et des éclats de verre sont éparpillés sur le sol, à l'extérieur.

Fin de l'accord sur les céréales

Odessa et sa région abritent les trois ports par lesquels l'Ukraine pouvait, dans le cadre de l'Initiative céréalière de la mer Noire qui a expiré lundi soir, exporter ses produits agricoles malgré la guerre et le blocus imposé par les Russes.

La Russie a mis en garde l'Ukraine mardi contre ses velléités de poursuivre les exportations de céréales par la mer Noire, prévenant qu'il n'y avait plus de "garanties de sécurité" après l'expiration de l'accord.

Mardi avant l'aube, des missiles et drones explosifs envoyés par la Russie sur Odessa avaient été "détruits" par la défense antiaérienne ukrainienne, avait indiqué le gouverneur.

"Les débris des missiles détruits et l'onde de choc ont endommagé des infrastructures portuaires et plusieurs habitations privées", avait-il rapporté.

Moscou avait de son côté dit avoir détruit par une vague de missiles "les installations où des actes terroristes contre la Russie étaient préparés".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les répercussions dévastatrices de la guerre à Odessa : un bilan alarmant selon l'UNESCO

Guerre en Ukraine : nouvelles frappes russes sur Odessa

La contre-offensive ukrainienne : Kyiv revendique une progression, Moscou évoque un échec