PUBLICITÉ

Mercredi 2 août, jour du dépassement des ressources de la Terre en 2023

Le 2 août, jour du dépassement en 2023.
Le 2 août, jour du dépassement en 2023. Tous droits réservés TOBIAS SCHWARZ/AFP or licensors
Tous droits réservés TOBIAS SCHWARZ/AFP or licensors
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L’humanité a symboliquement consommé toutes les ressources que la Terre peut produire en un an, selon une ONG.

PUBLICITÉ

Ce mercredi 2 août marque le jour du dépassement, date à laquelle l’humanité a symboliquement consommé toutes les ressources que la Terre peut produire en un an.

L’ONG américaine Global Footprint Network, qui réalise ce calcul depuis 1970, a cette année changé de méthodologie en prenant en compte de nouvelles données, notamment celles de l’Agence internationale de l’énergie (AIE).

Conséquence, le jour du dépassement a reculé de cinq jours par rapport à l’année dernière.

"Nous marquons un certain nombre de jours dans l'année comme Noël, ou les fêtes nationales, dit Mathis Wackernagel, cofondateur de l'ONG. Le jour le plus significatif est probablement le jour du dépassement parce qu'il reflète une réalité, ce n'est pas seulement un jour artificiel. Nous pouvons calculer la quantité d'énergie qui peut être régénérée dans un pays donné, puis l'additionner à l'échelle mondiale. Nous pouvons également calculer la quantité consommée dans chaque pays."

Si selon certains spécialistes, ces données ne reflètent pas exactement la réalité, le concept du jour du dépassement a le mérite d’alerter.

A l’heure du changement climatique, de plus en plus de militants écologistes appellent à réduire l’utilisation des combustibles fossiles, ou encore à consommer moins de viande.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les combustibles fossiles continuent de dominer, selon un nouveau rapport

Climat : le G7 promet "d'accélérer" la sortie des énergies fossiles

Pacte vert, la pomme de discorde européenne