EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

La Pologne et la Lituanie s'inquiètent des "provocations" russes et biélorusses

Suwalki, le 3 août 2023
Suwalki, le 3 août 2023 Tous droits réservés Screenshot Euronews
Tous droits réservés Screenshot Euronews
Par Euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Vilnius et Varsovie s'inquiètent de la montée des tensions sur leurs frontières orientales : Varsovie dénonce des provocations et renforce ses capacités de surveillance.

PUBLICITÉ

La Pologne et la Lituanie s'inquiètent de la montée des tensions sur leurs frontières orientales.

Ce mardi, deux hélicoptères bélarusses ont on pénétré sur quelques kilomètres à basse altitude à l'intérieur de l'espace aérien polonais.

Varsovie annonce un renforcement de ses capacités de surveillance dans la zone.

Mateusz Morawiecki, premier ministre polonais : "La Russie et la Biélorussie augmentent la pression sur les frontières, multiplient les provocations. Leur but est de déstabiliser, de semer le chaos, l'incertitude, en espérant montrer la faiblesse du flanc oriental de l'OTAN et de tous nos partenaires de l'OTAN".

Gitanas Nauseda, président lituanien :"Les combattants de Wagner sont actuellement en Biélorussie. C'est évident pour tout le monde. Il est également évident que leur nombre n'est pas définitif et qu'il est prévu de déployer jusqu'à 10 000 combattants. Même s'ils n'entreprennent aucune action concrète, leur simple présence en ce lieu constitue une détérioration de la sécurité et une augmentation de la tension. Nous devons donc y répondre de manière appropriée".

Mateauz Morawiecki et Ginanas Nauseda se sont exprimé à Suwalki, le village polonais qui donne le nom au corridor entre Kalingrad et le Bélarus qui sépare les Etats baltes de la Pologne : c'est l'une des principales lignes de tension entre l'OTAN et l'espace post-soviétique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Pologne va déployer 4000 soldats supplémentaires à la frontière avec le Bélarus

Les manœuvres du Bélarus préoccupent la région : avertissements de Svetlana Tikhanovskaïa

Vladimir Poutine et Kim Jong Un promettent de s'entraider mutuellement