EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Grèce : les pompiers luttent contre des feux dévastateurs pour la 6ème journée consécutive

Un Canadair lutte contre un feu de forêt, en Grèce, le 24 août 2023.
Un Canadair lutte contre un feu de forêt, en Grèce, le 24 août 2023. Tous droits réservés Thanassis Stavrakis/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Thanassis Stavrakis/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Grèce, les pompiers luttent contre les incendies pour la sixième journée consécutive. 162 000 hectares de forêt ont déjà été réduits en cendres.

PUBLICITÉ

À quelques kilomètres au nord d’Alexandroupolis, on constate vite à quel point l’incendie a été dévastateur. Dans ce village, une dizaine de maisons ont été entièrement incendiées. 

Les gens ne peuvent pas revenir vivre ici parce que c'est tout simplement invivable. Il n’y a plus de fenêtres, plus de toit. Et même si le feu a été éteint, nous devons toujours porter des masques à cause de toutes les fumées toxiques dans l'air. C'est tellement difficile de respirer. 

Au-dessus des collines, tout a été détruit à cause de l'incendie. Et il semble que rien n'aurait pu arrêter le feu, car ici il fait très chaud, il fait très sec et beaucoup de vent :  toutes ces conditions rendent les flammes encore plus grandes et se propagent encore plus facilement. 

Et c'est une situation comme sur 80% du territoire ici en Grèce, à cause du vent, les fumées se propagent dans tout le pays jusqu'à 950 kilomètres au sud-ouest, atteignant certaines îles italiennes, où il est très difficile de respirer.

Et certains baigneurs, quand ils vont à la plage, quand ils s'allongent pour bronzer, voient des cendres tomber du ciel. 

Dans cette direction, au-delà de la colline, dans les montagnes, 18 migrants ont été retrouvés morts. Ils sont venus de Turquie. Ils ont traversé la rivière à la nage. Ils n'avaient aucun papier, pas d’argent, pas de téléphone. Ils n’ont donc pu appeler personne pour demander de l’aide. Ils ont donc été brûlés vivants. Un porte-parole des pompiers d'Alexandroupolis affirme que ce chiffre pourrait être encore plus élevé. 

Les opérations ont toujours lieu. Nous pouvons entendre les hélicoptères dans les airs. Ils essaient d'éteindre le plus d'incendies possible. Plus de 162 000 hectares de forêt ici en Grèce.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Au moins 26 migrants présumés morts dans des incendies dans le nord-est de la Grèce

Incendies en Europe : vingt morts en Grèce, les feux bientôt stabilisés en Espagne

Grèce : les habitants de Mati veulent obtenir justice, six ans après l'incendie meurtrier