EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Vladimir Poutine confirme la mort d'Evgueni Prigojine et promet une enquête

Un membre du groupe Wagner se recueille devant un des bureaux du groupe Wagner à Novosibirsk (Russie).
Un membre du groupe Wagner se recueille devant un des bureaux du groupe Wagner à Novosibirsk (Russie). Tous droits réservés VLADIMIR NIKOLAYEV/AFP or licensors
Tous droits réservés VLADIMIR NIKOLAYEV/AFP or licensors
Par Euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le chef du Kremlin s'est exprimé pour la première fois ce jeudi soir sur le décès d'Evgueni Prigojine. Il a salué un homme "talentueux" qui a commis des "erreurs".

PUBLICITÉ

Vladimir Poutine s'est exprimé pour la première fois sur l'accident d'avion qui a provoqué la mort d'Evguéni Prigojine. L'enquête sera "menée jusqu'au bout", a-t-il promis.

"C'était un homme au destin compliqué, qui a commis de graves erreurs dans sa vie, mais qui obtenait les résultats qu'il fallait", a déclaré M. Poutine lors d'une réunion retransmise à la télévision, présentant ses condoléances aux proches des victimes du crash.

Le patron du groupe paramilitaire Wagner était devenu l'ennemi juré du Kremlin depuis sa rébellion fin juin, ce qui nourrit les spéculations sur un éventuel assassinat.

Wagner, qui a quitté l'Ukraine après la rébellion, reste très actif en Afrique et son avenir est en question après la mort de son chef et de proches collaborateurs dans le crash. Partout où il a été déployé, le groupe est accusé d'exactions, qu'il s'agisse d'exécutions de prisonniers ou de torture.

L'agence russe pour le transport aérien Rossaviatsia a confirmé qu'Evguéni Prigojine se trouvait à bord de l'avion effectuant un vol entre Moscou et Saint-Pétersbourg qui s'est écrasé en début de soirée mercredi dans la région de Tver.

Aucun des sept passagers et trois membres d'équipages n'a survécu.

On compte aussi parmi les victimes le bras droit de Prigojine, Dmitri Outkine, mystérieux ex-officier du renseignement militaire russe et commandant opérationnel de Wagner.

Le ministère russe des Situations d'urgence a, lui, indiqué que l'appareil qui s'est écrasé près du village de Koujenkino était un jet privé Embraer Legacy.

Une enquête a été ouverte pour "violation des règles de sécurité du transport aérien" par le Comité d'enquête russe, puissant organe d'investigation, qui n'évoque aucune piste particulière.

Le Kremlin soupçonné

Sur les réseaux sociaux, des comptes proches de Wagner - qui n'a pas de présence officielle en ligne - évoquaient dès mercredi la thèse d'un tir de missile sol-air, alimentant les conjectures quant à un assassinat.

Car durant la révolte armée de 24 heures, Vladimir Poutine avait du mal à cacher sa colère, accusant Prigojine de "trahison".

A l'étranger, des responsables sous-entendaient que la mort du chef mercenaire pouvait avoir été orchestrée par l'Etat russe.

Un conseiller de la présidence ukrainienne, Mykhaïlo Podoliak, a lui vu dans la mort de M. Prigojine un signal de "Poutine aux élites russes avant l'élection (présidentielle) de 2024".

Le président américain Joe Biden a estimé que "peu de choses se passent en Russie sans que Poutine n'y soit pour quelque chose".

La cheffe allemande de la diplomatie Annalena Baerbock a déclaré que ce n'était "pas un hasard" si tout le monde soupçonnait le Kremlin.

De son côté, le Quai d'Orsai a indiqué à l'AFP ne pas être en mesure de se prononcer "sur les conditions du crash qui sont d'ailleurs tout sauf claires".

"Wagner est une entreprise criminelle, exécutant les basses œuvres de Poutine en Ukraine et dans plusieurs pays d'Afrique, une milice qui vit de prédations, de pillages et de meurtres. La signature de Prigojine, c'est le sang et le crime", a-t-il également estimé.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Selon les services de renseignement américains, l'avion d'Evguéni Prigogine a été abattu à la suite d'une explosion intentionnelle

Le patron de Wagner Evguéni Prigojine présumé mort dans un crash d'avion

Russie : des attaques contre une synagogue et des églises font 19 morts dans le Caucase