PUBLICITÉ

Rentrée scolaire en Russie : un manuel d'Histoire critiqué et une formation militaire au programme

Des élèves portent le drapeau russe lors d'une cérémonie marquant le début des cours dans une école de St Pétersbourg, 01/09/2023
Des élèves portent le drapeau russe lors d'une cérémonie marquant le début des cours dans une école de St Pétersbourg, 01/09/2023 Tous droits réservés AP Photo/Dmitri Lovetsky
Tous droits réservés AP Photo/Dmitri Lovetsky
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un nouveau manuel d’Histoire et une formation militaire sont mis en place dans toute la Fédération de Russie. Les militants des Droits de l’Homme dénoncent l’endoctrinement des jeunes russes.

PUBLICITÉ

C'est la rentrée scolaire en Russie. Cette année, pour la première fois depuis la chute de l’URSS, le programme d’enseignement devient national et les manuels d’histoire ont été mis à jour. 

Et c'est là que le bât blesse. Le manuel accorde plus d'attention à l'histoire de la Russie, y compris à ce que le Kremlin appelle l'opération spéciale en Ukraine. Le manuel est critiqué pour sa partialité, la déformation des événements de l'ère stalinienne et une critique excessive des valeurs humanistes et des libertés civiles.

Les auteurs du manuel tentent aussi de "justifier les actions illégales de la Russie, qui vont de l'annexion de la Crimée en 2014 à l'invasion de l'Ukraine en 2022", selon plusieurs experts. Les militants des droits de l'homme affirment que "le nouveau manuel d'histoire est une tentative flagrante d'endoctrinement illégal des jeunes russes et des jeunes des territoires ukrainiens occupés par la Russie".

Interrogés à ce propos, les Moscovites expliquent ce qu'ils attendent du nouveau manuel d'histoire :

Elena "aimerait qu'on dise la vérité aux enfants. Qu'on leur dise comment tout s'est réellement passé, même les choses graves. Ne pas exagérer, ne pas enjoliver".

Ekaterina explique : "J'ai entendu dire que les faits étaient déformés. Mais je n'ai pas approfondi le sujet. Mais je ne voudrais vraiment pas que les faits historiques soient déformés".

Quant à Ivan : "Je pense que les spécialistes qualifiés qui ont participé à l'élaboration de ce manuel ont fait du bon travail, et il sera intéressant pour les enfants d'étudier l'histoire des événements qui se sont déroulés récemment dans notre pays, dans les régions voisines et dans le monde entier."

Le nouveau manuel d'histoire a été rédigé en un temps record. Ses auteurs n'ont pas caché l'orientation idéologique du manuel.

Comme l'a expliqué Vladimir Medinsky, conseiller présidentiel, ancien ministre russe de la culture : "Le matériel s'adresse à l'élève, aux parents et aux enseignants. Il expose le point de vue de l'État et le point de vue du conseil académique à travers le prisme de la position de l'État sur l'actualité."

D'autres changements interviennent également pour cette rentrée scolaire.

Le module de formation militaire initiale (CMT) fait aussi son retour dans toutes les écoles de la Fédération de Russie. Il est obligatoire dans tous les lycées. 

Ce programme permet notamment aux élèves des classes supérieures de s'entraîner à utiliser un fusil d'assaut Kalachnikov et des grenades à fragmentation. Les jeunes russes étudieront aussi les bases de l'utilisation des drones de combat, ainsi que les moyens de les contrer.

Sources additionnelles • AP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un rapport révèle que chaque année d'études réduit le risque de mortalité de 2 %

La Russie a déjoué deux attaques de drones dans les faubourgs de Moscou

Russie : Vladimir Poutine reconduit Mikhaïl Michoustine au poste de Premier ministre