EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Berlin appelle à une répartition équitable des migrants en Europe

Le président allemand Frank-Walter Steinmeier et son homologue italien Sergio Mattarella, Syracuse, Italie.20 septembre
Le président allemand Frank-Walter Steinmeier et son homologue italien Sergio Mattarella, Syracuse, Italie.20 septembre Tous droits réservés AP
Tous droits réservés AP
Par euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En visite en Italie, le président allemand Frank-Walter Steinmeier appelle à une répartition équitable des migrants débarquant en Europe, à un partage du fardeau économique et financier de la crise migratoire.

PUBLICITÉ

Le président allemand Frank-Walter Steinmeier appelle à une répartition équitable des migrants débarquant en Europe. C'est ce qu'il a déclaré depuis la Sicile, au cours de sa visite de deux jours en Italie. Après les débarquements récents de milliers de migrants à Lampedusa et dans le sud de l'Italie, le sujet était au cœur de ses discussions avec son homologue italien Sergio Mattarella.  

Les deux présidents ont déclaré que l'Allemagne et l'Italie avaient atteint "leur limite" en termes d'accueil des migrants.

"Nous avons besoin d'une répartition équitable en Europe et d'un renforcement des contrôles et de la surveillance à nos frontières extérieures", a-t-il déclaré dans une interview au quotidien italien Corriere della Sera.

L'objectif principal de ce voyage est la remise d'un prix conjoint par les deux présidents visant à renforcer les liens bilatéraux, mais il comprend également une visite privée jeudi à une ONG d'aide aux migrants.

Selon le ministère italien de l'Intérieur, plus de 130 000 personnes ont débarqué sur les côtes italiennes depuis le début de l'année, contre 68 200 au cours de la même période l'année dernière.

La semaine dernière, quelque 8 500 migrants sont arrivés sur l'île italienne de Lampedusa en l'espace de trois jours seulement, alors que le nombre de personnes traversant la Méditerranée depuis l'Afrique du Nord s'est envolé.

L'Allemagne est également confrontée à une "forte immigration", notamment des Ukrainiens, a déclaré le président allemand, qui a appelé à des "solutions européennes humaines et durables".

Berlin a indiqué la semaine dernière arrêter d'accueillir des migrants vivant en Italie dans le cadre d'un plan de solidarité européen.

Ce programme volontaire vise à alléger la pression sur les pays frontaliers de l'UE, qui sont souvent le premier port d'escale des migrants.

L'Allemagne a cependant déclaré qu'elle recommencerait à accueillir des migrants si l'Italie reprenait ses obligations en matière de retour des réfugiés.

En vertu du règlement de Dublin, les migrants doivent être enregistrés dans le pays de l'UE où ils entrent pour la première fois. S'ils se rendent dans un autre pays de l'Union, ils peuvent être renvoyés dans le pays où ils ont été enregistrés.

Sources additionnelles • AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Rencontre des ministres de l'Intérieur français et italiens à Rome pour parler de l'immigration

Interrogations sur le plan migratoire de la Commission européenne pour aider l'île de Lampedusa

Italie : L'immigration au cœur du débat des Européennes